La CCI au secours des petits commerces

Elisa Frisullo - ©2008 20 minutes

— 

La chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Lyon se mobilise pour le maintien de l'équilibre commercial. Hier, l'organisme s'est inquiété des menaces que fait peser sur l'avenir des commerces de proximité la réforme de l'urbanisme commercial envisagée par le gouvernement. Ce projet de loi prévoit notamment de faire passer de 300 à 1000 m2 le seuil des autorisations soumises à la commission départementale des équipements commerciaux. « Il faut savoir quelle société on veut pour demain », s'interroge le président de la CCI de Lyon Guy Mathiolon. « Une société low-cost avec du hard discount où une société équilibrée qui permette de maintenir le lien social à travers les petits commerces », poursuit-il, inquiet que la nouvelle législation favorise le développement des grandes enseignes au détriment des magasins de proximité.

Une crainte partagée par le président de la CCI Rhône-Isère, Daniel Paraire. Dans sa région, le petit commerce emploie 14 000 personnes. « Mais le danger demain, c'est qu'avec le développement de la grande distribution, les petites boîtes soient obligées de vendre et que soient mis en péril des emplois de qualité. Alors qu'en face, on ne propose que des emplois précaires », ajoute-t-il. Pour faire entendre leur voix, les présidents des CCI ont prévu d'adresser prochainement une lettre au Premier ministre et d'alerter les députés de la région. Un livret d'information a également été envoyé aux 27 000 ac­teurs du petit commerce et de la grande distribution de l'agglomération.