Lyon: La ville prévoit un vaste plan de réaménagement, à quoi va ressembler la Presqu’île en 2020?

URBANISME La ville de Lyon va investir 27 millions d’euros pour rénover ses espaces publics vieillissants sans toutefois métamorphoser le cœur de la Presqu’île…

Caroline Girardon

— 

Le projet de réaménagement de la place des Terreaux prévoit d'aligner 15 petites fontaines entre l'Hôtel de Ville et la galerie des Terreaux et des revaloriser les terrasses qui s'y trouvent.
Le projet de réaménagement de la place des Terreaux prévoit d'aligner 15 petites fontaines entre l'Hôtel de Ville et la galerie des Terreaux et des revaloriser les terrasses qui s'y trouvent. — Buren-Drevet Architecture / OGI
  • La ville de Lyon va investir 27 millions d’euros pour rénover dix de ses espaces publics vieillissants au cœur de la Presqu’île.
  • Pas de grande métamorphose pour autant, il s’agira d’harmoniser certains lieux.

La Presqu’île lyonnaise va se refaire une petite beauté. La mairie a annoncé jeudi qu’elle allait investir 27 millions d’euros pour rénover dix espaces publics « majeurs » vieillissants dans les deux prochaines années. Pas de grande métamorphose en perspective. Il s’agira simplement « de requalifier la colonne vertébrale », prévient David Kimelfeld, le président de la métropole. Un petit rafraîchissement en somme des rues principales et des différentes places à commencer par celle des Terreaux.

>> A lire aussi : Daniel Buren tacle encore le projet de réaménagement de la place des Terreaux

Jugée trop sombre ou trop délabrée, la place de l’Hôtel de ville va subir une rénovation en douceur. Pas question de dénaturer l’œuvre du sculpteur Buren, « laissée à l’abandon » selon les dires de l’artiste. « L’esprit » sera conservé. Il s’agit simplement de lui « redonner de la noblesse » en réintégrant 15 petites fontaines, qui seront cette fois alignées dans le sens de la longueur. L’idée a été élaborée en concertation avec le sculpteur, qui ne s’était pas privé de tacler vertement le précédent projet de réaménagement.

Plus d’éclairage

À partir du mois de novembre, l’ensemble des revêtements de sol sera repris et l’éclairage périphérique renforcé. Des éléments seront installés sur les façades, les piliers et les cubes pour sortir la place de l’obscurité. Quant aux terrasses, elles seront délimitées par des petits blocs de béton afin d’identifier plus facilement « la place dans la place ».

Des blocs de béton seront alignés sur la place des Terreaux de Lyon pour délimiter
Des blocs de béton seront alignés sur la place des Terreaux de Lyon pour délimiter - Buren-Drevet Architecture / OGI

Située en amont, la place de la Comédie va elle aussi subir un petit lifting afin d’harmoniser davantage les lieux, la mairie jugeant l’aménagement actuel « disparate et peu qualitatif ». Les pavés vont être changés à partir du mois d’avril 2019 pour laisser place à un revêtement plus homogène entre l’Opéra de Lyon et l’Hôtel de ville. Les trottoirs seront enlevés. Le sol sera au même niveau pour créer une nouvelle « place sanctuarisée », une « pièce urbaine » où les voitures seront interdites.

La mairie ambitionne de créer une
La mairie ambitionne de créer une - Yam Studio

Les voitures seront également partiellement chassées de la place Chardonnet, qui surmonte la rue Burdeau. Elles pourront encore s’y garer mais bien moins qu’aujourd’hui puisque la mairie ambitionne d'« améliorer le cheminement » et l’espace dédié aux piétons.

Créer un poumon vert place Ampère

L’un des changements les plus notables concerne la place Ampère, « délaissée » et « peu valorisée ». À l’horizon 2020, elle sera entièrement requalifiée pour devenir un lieu entièrement piéton où sera implantée une quinze d’arbres. Elle devrait être également animée par un miroir d’eau.

La place Ampère de Lyon deviendra une place végétalisée et entièrement piétonne
La place Ampère de Lyon deviendra une place végétalisée et entièrement piétonne - Hugo My LuckyPixel Ilex Pausage et urbanisme

Les rues de la République et Victor ont aussi été intégrées à ce vaste projet de réaménagement. Il s’agira essentiellement d’y changer les dalles, les pieds d’arbres et le mobilier jugé obsolète.

Les dallages de la rue de la République seront changés ainsi que les pieds d'arbre.
Les dallages de la rue de la République seront changés ainsi que les pieds d'arbre. - Folia - Urbanisme Paysage et Architecture