VIDEO. Musique: The Wooden Wolf et sa folk pourraient bien vous «hanter»

CONCERT L'artiste alsacien de 31 ans sera sur la scène du Jack Jack à Bron (près de Lyon) ce vendredi (20 heures)...

Jérémy Laugier

— 

L'artiste alsacien Alex Keiling est devenu The Wooden Wolf en 2013.
L'artiste alsacien Alex Keiling est devenu The Wooden Wolf en 2013. — A. Labbé

Lorsqu’on demande à The Wooden Wolf de décrire son univers musical, celui-ci met en avant « la sensibilité, la spontanéité, l’authenticité, l’introspection et l’exorcisme ». Cet Alsacien de 31 ans présente un peu tout ça dans ses chansons folk, autant influencées par Leonard Cohen et Pink Floyd que par Will Oldham, Jason Molina et Dirty Three.

« C’est de l’ordre de la psychanalyse et de la musicothérapie »

Une simple écoute de son intense dernier titre It takes an angel to make a ghost suffirait à nous évader très loin, à l’instar de la BO d’Into the wild signée Eddie Vedder. « J’aime la nature et les grands espaces car ils me régénèrent, indique l’artiste. Mais mes textes parlent plutôt de ce qui me hante. C’est de l’ordre de la psychanalyse et de la musicothérapie. Mes thèmes sont souvent métaphysiques ou nostalgiques, avec des histoires d’amour déchues ou des fantômes qui persistent. »

Ce projet The Wooden Wolf, qui a pris le relais en 2013 de son véritable nom Alex Keiling, se produira à Bron (Rhône) ce vendredi (20 heures) dans une formule en duo avec un guitariste.

5 ou 8 euros. Avec The Clarks Project et Alexy Golonka. A 20 heures ce vendredi au Jack Jack (Bron). Infos et réservations ici.