Eddy Mitchell, star de l'ouverture du festival Lumière

CINEMA Le chanteur était l'invité d'honneur de la cérémonie d'ouverture qui s'est déroulée samedi soir...

Caroline Girardon
— 
Eddy Mitchell invité d'honneur du Festival Lumière.
Eddy Mitchell invité d'honneur du Festival Lumière. — SIPA

Il a été l’un des grands gagnants à l’applaudimètre. Eddy Mitchell, invité d’honneur de la cérémonie d’ouverture du festival Lumière, n’a pas eu de mal à séduire les 4.500 spectateurs présents samedi soir à la halle Tony Garnier de Lyon.

Si Tilda Swinton, Catherine Frot, Vincent Lindon ou encore Christophe Lambert ont également eu les faveurs du public, le chanteur français a été ovationné lorsqu’il a entamé « un tour de piste » afin de saluer chaque gradin.





« Eddy, il nous a aidés à connaître le cinéma à travers la chanson », salue Bertrand Tavernier, réalisateur et président de l’Institut Lumière. Et de confesser son admiration pour l’ancien leader des Chaussettes noires.

« Pour jouer un tel imbécile, il fallait quelqu’un de très intelligent »

« Quand j’ai voulu travailler avec lui, je l’ai approché en fan. J’ai trouvé qu’il ferait un acteur formidable. J’ai donc écrit le personnage de Nono de Coup de Torchon pour lui car je me disais que pour jouer un tel imbécile, il fallait quelqu’un de très intelligent ».

Touché par cet hommage, le chanteur a lui aussi longuement parlé de son amour pour le cinéma. Une passion qu’il a développée vers l’âge de dix ans grâce à son père. « Il travaillait la nuit aux ateliers de réparation des autobus de la RATP et rentrait chaque jour vers 14h l’après-midi ».

« C’est lui qui venait me chercher à l’école. Il m’emmenait directement au cinéma, sans même que mes devoirs ne soient faits, dévoile-t-il devant la salle hilare. On s’y rendait parfois trois fois par jour ».