VIDEO. Karavel: «Le hip-hop a prouvé qu’il avait sa place dans les théâtres», estime Mourad Merzouki

DANSE Le festival de danse hip-hop fondé par le chorégraphe Mourad Merzouki va vivre sa 11e édition dès ce vendredi, à Bron et dans toute l'agglomération lyonnaise...  

Jérémy Laugier

— 

La compagnie Rêvolution est programmée samedi (20h30) à l'Espace Albert Camus à Bron.
La compagnie Rêvolution est programmée samedi (20h30) à l'Espace Albert Camus à Bron. — P. Planchenault
  • Le festival Karavel va se dérouler dans la région lyonnaise du 6 octobre au 5 novembre.
  • Le célèbre chorégraphe hip-hop Mourad Merzouki se penche sur l’évolution d’un courant devenu majeur dans la danse.

« Dire qu’on a commencé tout seuls avec notre bâton de pèlerin… » Le chorégraphe Mourad Merzouki est conscient du chemin parcouru au moment de lancer la 11e édition du festival Karavel ce vendredi à Bron, mais aussi ailleurs.

Autrefois porté exclusivement par le Pôle Pik, ce rendez-vous dédié aux danses hip-hop a clairement changé de dimension dans l’agglomération lyonnaise au fil des années, avec 18 lieux mobilisés durant un mois.

L’ex-Pockemon Crew Lilou présent pour le lancement ce vendredi

« Il y a 40 ans, tout le monde parlait d’un courant éphémère concernant le hip-hop, rappelle le fondateur de la compagnie Käfig. Grâce à un grand développement du travail chorégraphique, il a prouvé qu’il avait sa place dans les théâtres et qu’il pouvait rayonner auprès d’un large public. » Combiné pour la première fois l’an passé à son petit frère Kalypso en région parisienne, le festival Karavel avait ainsi accueilli 41.000 spectateurs.

La soirée de lancement gratuite, ce vendredi (18h30) sur le parvis de l’Espace Albert Camus à Bron, va notamment accueillir l’ex-Pockemon Crew Lilou. Pour la suite de cette 11e édition de Karavel, Mourad Merzouki conseille notamment les spectacles des compagnies Rêvolution, S’poart, X-Press et Mazel Freten.

De 5 à 32 euros. Jusqu’au 5 novembre dans 18 lieux. Toute la programmation ici.

Mots-clés :