VIDEO. Disparition de Maëlys: Les propos contradictoires du suspect

ENQUETE « L’Express » a eu accès aux déclarations du suspect lors de son interrogatoire le 3 septembre dernier…

Caroline Girardon

— 

La disparition de Maëlys émeut dans la France entière.
La disparition de Maëlys émeut dans la France entière. — E. Frsiullo / 20 Minutes
  • On en sait désormais un peu plus sur les réponses que le suspect a livré lors de son interrogatoire.
  • « L’Express » a eu accès à son audition.

Nordahl Lelandais a-t-il adapté ses réponses aux questions des enquêteurs ? C’est en tout cas la ferme conviction des gendarmes qui travaillent depuis plus d’un mois sur la disparition de la petite Maëlys, enlevée lors d’une soirée de mariage dans l’Isère.

Placé en garde à vue le dimanche 3 septembre, le suspect a livré des versions pour le moins contradictoires lors de son interrogatoire. Selon L’Express qui a eu accès à son audition, l’ancien militaire n’a jamais été déstabilisé.

« Non, je n’adapte pas, j’essaie de me rappeler des souvenirs de cette soirée au maximum », répond le principal intéressé qui, après avoir minimisé ses contacts avec l’enfant, précise lui avoir parlé pendant la soirée.

>> A lire aussi : VIDEO. Disparition de Maëlys. Les éléments accablant le principal suspect se multiplient

« La première fois que je la voyais »

« Quand j’étais à table et qu’elle a vu la photo de mes chiens sur mon téléphone, j’ai parlé avec cette petite. C’était la première fois que je la voyais », se souvient-il subitement, précisant que la mère de l’enfant était présente. Ce qu’elle a démenti par la suite.

Il a ensuite raconté avoir croisé de nouveau l’enfant sur le parking. Elle lui aurait demandé si ses chiens étaient dans le coffre de sa voiture. Mais là encore les enquêteurs restent dubitatifs. Le petit garçon blond qui, soi-disant, accompagnait Maëlys à ce moment-là, n’existe pas. Et un témoin a précisé que la fillette était seule sur le parking.

>> A lire aussi : VIDEO. Disparition de Maëlys. «Manipulateur», «violent», la personnalité du suspect intrigue de plus en plus

« Le fait de reparler, ça fait des flashs »

L’homme, qui semble avoir réponse à tout, se défend de livrer un récit au compte-gouttes. « Il y avait beaucoup d’alcool, le fait de reparler, ça fait des flashs », argumente-t-il. Quant au fait d’avoir jeté son short sali dans une poubelle publique ? Là encore, le suspect donne une explication surprenante. « Je ne voulais pas que ma mère (chez laquelle il habite) sache que je bois et conduis en même temps », lance-t-il.

>> A lire aussi : Disparition de Maëlys. «Cette situation est intenable pour ses proches», déplore l'avocat des parents de la fillette

Mis en examen pour « enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans » et incarcéré, Nordahl Lelandais n’a pas été réentendu par les enquêteurs pour l’instant. Les parents de Maëlys lui ont demandé la semaine dernière, de « révéler ce qu’il sait ».