Sénatoriales: Michel Savin et André Vallini ont été réélus en Isère

POLITIQUE Les deux sénateurs sortants ont été reconduits en Isère, où la droite remporte deux sièges sur quatre...

20 Minutes avec AFP

— 

L'ancien secrétaire d’État chargé des relations avec le parlement, André Vallini, ici en avril devant l'Elysée, a été réélu dimanche lors des sénatoriales en Isère.
L'ancien secrétaire d’État chargé des relations avec le parlement, André Vallini, ici en avril devant l'Elysée, a été réélu dimanche lors des sénatoriales en Isère. — bertrand GUAY / AFP
  • Michel Savin (LR) et André Vallini (PS) ont été réélus dimanche lors des sénatoriales en Isère.
  • La droite et les Républicains ont conservé leur majorité lors de cette élection.

Les sénateurs sortants en Isère repartent pour un tour. Michel Savin (LR) et André Vallini (PS) ont été réélus dimanche dans un département où la droite remporte deux sièges sur quatre malgré ses divisions. Dans le même temps, un transfuge socialiste offre un fauteuil à La République en Marche.

La liste de l’actuel conseiller départemental et maire (LR) de Domène Michel Savin, arrivée troisième en 2011, a cette fois majoritairement convaincu les 3.022 grands électeurs du département et décroche deux sièges. Elle arrive en tête du scrutin proportionnel avec 33,72 % des suffrages et 965 voix, soit 507 voix de plus qu’en 2011. L’Isère avait cette année-là élu pour la première fois un sénateur supplémentaire.

L’ex-fidèle d’André Vallini, Didier Rambaud, également élu

A 58 ans, Michel Savin prendra la route du palais du Luxembourg en compagnie de sa co-listière Frédérique Puissat (LR), maire d’un petit village du Vercors élue pour la première fois lors d’un scrutin national. L’ancien soutien de François Fillon à la présidentielle a peu pâti des divisions qui ont poussé quatre autres listes à se former à droite pour ce scrutin, et créditées au final de 0,24 % à 3,32 % des voix. A gauche, la liste (DVG) du maire de la commune de Percy, Guillaume Gontard, soutenu par les communistes (dont l’élue sortante ne se représentait pas) et les écologistes, arrive en tête avec 19,08 % des voix.

Elle devance celle du socialiste sortant et ancien secrétaire d’Etat André Vallini, reconduit avec seulement 16,56 % des voix, loin de son score de 46,22 % obtenu en 2011. Le quatrième siège à pourvoir revient à Didier Rambaud, un ancien fidèle d’André Vallini, passé à La République en Marche. Celui-ci obtient 14,43 % des suffrages. La liste du FN emmenée par Gérard Dézempte a de son côté réuni 4,26 % des suffrages.