Loire: Une mère, soupçonnée d'avoir étranglé à mort sa fille, mise en examen

FAITS DIVERS A Feurs, une fillette de 11 ans avait été retrouvée étranglée fin août et sa mère avait été hospitalisée d'office...

O. G.

— 

Le 7 octobre 2014, Lyon.
Le 7 octobre 2014, Lyon. — Elisa Riberry / 20 Minutes

Selon Activradio, la mère soupçonnée d’avoir tué sa fille de 11 ans en l’étranglant à Feurs, le 26 août dernier, a été mise en examen pour assassinat et écrouée ce vendredi.

Samedi 26 août, les secours, alertés par l’aînée de la famille, avaient trouvé l’enfant vers 11 heures en arrêt cardio-respiratoire avant de tenter vainement de la ranimer sans succès.

La mère de famille avait été hospitalisée dès son interpellation, le 28 août « car son état de santé avait été jugé incompatible avec la garde à vue », rappelle le site.

Placée en détention provisoire

Mais cette hospitalisation a pris fin ce vendredi matin, elle a donc été présentée à une juge d’instruction. Et placée en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention (JLD) ce vendredi soir.

En dépression depuis des mois

En dépression et en arrêt maladie depuis plusieurs mois, cette femme de 52 ans avait été, selon son avocate, très affectée par la révélation en janvier 2017 des viols de son compagnon sur sa première fille, née d’une précédente relation.

« On peut penser qu’elle voulait ainsi protéger son enfant d’un risque potentiel, avait expliqué l’avocate de la suspecte au Progrès. Elle ne supportait pas l’idée qu’il puisse la revoir ».  Selon elle, sa cliente « s’est toujours demandé s’il n’avait pas abusé de cet autre enfant ».