Mondial féminin 2019: «Une formidable reconnaissance» pour Lyon, qui accueille les deux demies en plus de la finale

FOOTBALL Le lancement de la Coupe du monde féminine 2019, ce mardi à Paris, s’est accompagné d’une excellente nouvelle pour Lyon…

Jérémy Laugier

— 

La capitaine de l'OL Wendie Renard, ici lors du dernier Euro aux Pays-Bas, devrait encore avoir un rôle majeur dans deux ans avec les Bleues. Jusqu'aux demies et à la finale au Parc OL?
La capitaine de l'OL Wendie Renard, ici lors du dernier Euro aux Pays-Bas, devrait encore avoir un rôle majeur dans deux ans avec les Bleues. Jusqu'aux demies et à la finale au Parc OL? — Matt West/Shutterstock/SIPA

Le Parc OL sera donc au Mondial féminin 2019 ce que Wembley est assuré d’être à l’Euro 2020 chez les hommes. A savoir le stade vedette de la compétition, qui accueillera les deux demi-finales en plus de la finale. Si cet ultime match avait déjà été attribué il y a deux ans à la nouvelle enceinte lyonnaise, la grande nouveauté de ce lancement de Coupe du monde ce mardi tient en un changement.

« La capitale du football féminin »

Le Parc OL n’aura plus le match d’ouverture avec les Bleues comme cela était prévu (il a été programmé le 7 juin 2019 au Parc des Princes) mais il récupère… les deux demi-finales de la compétition. « C’est une formidable reconnaissance pour notre ville, capitale du football féminin au niveau européen et international », s’est empressé de commenter le maire de Lyon, Georges Képénékian.

Reste à espérer, pour les nombreux supporters d’un OL quadruple champion d’Europe, que les partenaires de Wendie Renard feront cette fois le nécessaire pour retrouver le dernier carré d’une compétition majeure pour la première fois depuis les JO de 2012.