Disparition de Maëlys: Un imposteur se fait passer pour la mère de la fillette pour réclamer de l'argent

FAITS DIVERS Se faisant appeler Yveline Moreau, l’escroc demandait aux internautes de contribuer financièrement aux opérations de recherches…

C.G.

— 

Maëlys, 9 ans, a disparu dans la nuit de samedi à dimanche, le 27 août 2017, à Pont-de-Beauvoisin en Isère. Un appel à témoins a été diffusé par les gendarmes et placardé, notamment, dans les commerces de la commune.
Maëlys, 9 ans, a disparu dans la nuit de samedi à dimanche, le 27 août 2017, à Pont-de-Beauvoisin en Isère. Un appel à témoins a été diffusé par les gendarmes et placardé, notamment, dans les commerces de la commune. — E. Frisullo / 20 Minutes

Sa méthode pour soutirer de l’argent aux internautes : se faire passer pour la mère de la petite Maëlys, disparue en Isère le 27 août, et réclamer une aide financière afin de contribuer aux opérations de recherche. Un imposteur n’a pas hésité à profiter du malheur de la famille pour gonfler son compte en banque. Sauf que les ficelles étaient un peu trop grosses.

>> A lire aussi : VIDEO. Disparition de Maëlys. Les éléments accablant le principal suspect se multiplient

Un homme habitant Lyon, qui avait reçu l’un des mails envoyés par l’escroc, a contacté la gendarmerie, rapporte Le Dauphiné Libéré. Dans ce courriel, la pseudo-mère de l’enfant, qui disait s’appeler « Yveline Moreau », le remerciait pour son « encouragement » et le message qu’il avait posté dans les commentaires d’une page Facebook, consacrée aux recherches. « Mais une aide financière de votre part serait la bienvenue peut important le montant afin d’élargir les recherches dans toute la France (sic) », écrit ensuite l’imposteur.

Pour l’instant, on ne sait pas s’il a été identifié par les gendarmes, ni s’il a été interpellé. Maëlys n’a toujours pas été retrouvée alors que le principal suspect, écroué depuis deux semaines, nie l’avoir enlevé.