ASSE: Comment Jonathan Bamba a connu «un déclic» à Angers pour enfin percer avec les Verts

FOOTBALL L'attaquant de l’ASSE (21 ans) a dû passer par trois prêts avant de se faire une place dans son club formateur. Il retrouve le SCO dimanche (15 heures), où il a passé six mois décisifs la saison passée...

Jérémy Laugier

— 

Jonathan Bamba a inscrit deux buts cette saison sous le maillot vert, dont celui de la victoire (1-0), le 5 août face à Nice.
Jonathan Bamba a inscrit deux buts cette saison sous le maillot vert, dont celui de la victoire (1-0), le 5 août face à Nice. — ROMAIN LAFABREGUE / AFP
  • Jonathan Bamba a effectué sa première apparition en Ligue 1 avec les Verts en janvier 2015, à 18 ans.
  • L’attaquant stéphanois a pourtant dû enchaîner par la suite trois prêts, en L2, en D1 belge puis à Angers avant d’obtenir une place de titulaire, cette saison, avec Oscar Garcia.
  • Celui qui vient de s’illustrer mardi avec les Bleuets va retrouver, dimanche (15 heures) dans le Chaudron, un SCO qui lui a beaucoup apporté de janvier à mai dernier.

On peut n’avoir que 21 ans et avoir déjà connu un paquet de frustrations dans sa carrière professionnelle. Acteur majeur du prometteur début de saison de l’ASSE (3e de Ligue 1), Jonathan Bamba (2 buts) n’avait jusque-là jamais véritablement eu sa chance dans son club formateur, malgré deux réalisations d’anthologie durant l’été 2015.

>> A lire aussi : VIDEO. ASSE: «Je suis là pour titiller les cadres», confie Jonathan Bamba

« Sa carrière aurait selon moi dû décoller après son superbe but contre Nantes en L1 [en septembre 2015]. Je me suis souvent demandé pourquoi Saint-Etienne ne lui faisait pas plus confiance », confie Abdel Bouhazama. Actuel directeur du centre de formation d’Angers, celui-ci a découvert « Jo » à 16 ans, en tant qu’entraîneur des U19 de l’ASSE. Il a vite tenu à transformer cet ex-milieu défensif en attaquant de couloir.

« Tout le monde aurait aimé le voir rester à Angers »

Quatre ans plus tard, lorsque son ancien protégé semblait en échec à Saint-Trond (D1 belge) après un autre prêt au Paris FC (L2), Abdel Bouhazama a soufflé son nom aux dirigeants angevins. Avec 3 buts et 2 passes décisives en 16 apparitions, Jonathan Bamba est enfin parvenu à percer en L1 durant cette deuxième partie de saison 2016-2017. « Chez les jeunes, je ne lui faisais qu’un seul reproche : ne pas être assez décisif, indique son ancien formateur. A l’époque, il prenait davantage de plaisir en délivrant des passes, mais là il a pris goût à marquer. »

« On l’a un peu senti en manque de confiance à son arrivée, complète Patrice Sauvaget, l’entraîneur des attaquants du SCO. Ses qualités demandaient à être débroussaillées et il a franchi un palier chez nous. Je peux vous assurer que tout le monde aurait aimé le voir rester à Angers. »

« Il y a une volonté commune de prolonger » à Saint-Etienne

Mais le natif d’Alfortville a misé sur un nouveau retour dans le Chaudron, pour sa dernière année de contrat avec les Verts. « J’ai senti que le petit avait eu un déclic dans ce club familial qu’est Angers, explique son agent et grand frère Aboubakar Traoré. Il est revenu à Saint-Etienne très déterminé et il veut cartonner ici. Il y a une volonté commune de prolonger mais chacun défend ses intérêts au niveau contractuel. » Ces longues négociations, qui ne vont reprendre que fin septembre, ne semblent pas perturber Jonathan Bamba, également buteur avec l’équipe de France Espoirs mardi contre le Kazakhstan (4-1), avant de retrouver Angers dimanche (15 heures).

« Jo arrive à maturité et il sait très bien faire la part des choses, décrypte Abdel Bouhazama. Il me répète tout le temps qu’il kiffe le foot. Regardez-le, il a l’insouciance d’un Mbappé ou d’un Dembélé. Il joue en L1 comme dans un city stade. On n’a pas fini d’entendre parler de lui. »