VIDEO. Disparition de Maëlys: Les parents de l'enfant se constituent partie civile

FAITS DIVERS Les deux parents de la fillette disparue depuis neuf jours, demande le respect du secret de l’instruction…

C.G.

— 

Pont de Beauvoisin le 04/09/2017: De nouvelles affiches appel a temoin pour retrouver la petites Maelys de 9 ans placardŽes dans les rues et les commerces de la ville de Beauvoisin
ALLILI/SIPA
Pont de Beauvoisin le 04/09/2017: De nouvelles affiches appel a temoin pour retrouver la petites Maelys de 9 ans placardŽes dans les rues et les commerces de la ville de Beauvoisin ALLILI/SIPA — SIPA
  • Les parents de Maëlys, disparue depuis le 26 août, se sont constitués partie civile.
  • Ils précisent qu’ils ne connaissent pas le suspect, comme cela a pu être évoqué.

Les parents de la petite Maëlys, disparue depuis le 26 août, se sont constitués partie civile devant le Tribunal de Grande Instance de Grenoble. C’est ce qu’a indiqué ce mardi leur avocat Fabien Rajon par le biais d’un communiqué.

« La famille de Maëlys appelle au respect du secret de l’instruction dans cette affaire et entend protéger strictement l’intimité et la vie privée de son foyer », indique-t-il précisant que le couple ne souhaite faire « aucun commentaire dans l’immédiat », « compte tenu de l’importance cruciale des investigations en cours, qu’il convient de ne pas gêner ».

>> A lire aussi : Le point sur les derniers éléments de l'enquête

Une perquisition est menée  depuis ce mardi au domicile du suspect, en présence du principal intéressé. Les gendarmes cherchent à découvrir d’éventuelles traces de sang qui auraient été effacées.

Aucun lien avec le suspect

Les parents de la fillette ont également précisé que le suspect, incarcéré depuis dimanche, n’avait aucun lien « proche ou lointain » avec eux. Certains médias avaient indiqué que l’homme de 34 ans était ami avec le père de l’enfant.

Remerciant « les personnes qui se sont portées volontaires afin de rechercher leur fillette et tous ceux qui les soutiennent dans cette épreuve », les parents « encouragent toute personne susceptible de détenir une information utile à se rapprocher sans tarder des services de l’enquête ».