Lyon : Une école en préfabriqués accueille ses premiers écoliers

RENTRÉE SCOLAIRE Des bâtiments modulaires ont été installés dans un parc en attendant que la nouvelle école soit livrée…

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 4 septembre 2017. En ce jour de rentrée, l'école Joannes Masset, aménagée dans des bâtiments modulaires, a accueilli ses premiers élèves dans le quartier de Vaise.
Lyon, le 4 septembre 2017. En ce jour de rentrée, l'école Joannes Masset, aménagée dans des bâtiments modulaires, a accueilli ses premiers élèves dans le quartier de Vaise. — E. Frisullo / 20 Minutes
  • Les locaux provisoires resteront ouverts jusqu’à la rentrée 2020.
  • La mairie a investi 5,5 millions d’euros dans l’aménagement de cette école en modulaires.

En faisant leurs premiers pas lundi matin dans leur école flambant neuve, les élèves de Joannes Masset ont découvert des bâtiments lumineux, spacieux, dotés, comme ailleurs, d’une cantine, d’une salle informatique, d’une bibliothèque et d’une infirmerie. Une vraie école, en apparence, qui présente toutefois une différence de taille avec les établissements traditionnels puisqu’elle a été réalisée en totalité en préfabriqués.

>> A lire aussi : Lyon: Une concertation sur les rythmes scolaires prévue prochainement

En cette rentrée scolaire, la mairie de Lyon a en effet ouvert à 175 élèves de maternelle et élémentaire dix classes aménagées dans des locaux provisoires, montés sur une partie du parc Montel, dans le 9e arrondissement de Lyon, à deux pas de la place Valmy. Dans ce quartier, confronté ces dernières années à une forte hausse démographique, cette école en modulaires a été pensée pour répondre au manque de place dans les écoles du secteur, surchargées.

Ouverte jusqu’à la rentrée 2020

« L’école provisoire restera ouverte jusqu’à ce que le groupe scolaire Joannes Masset soit sorti de terre et accueille ses premiers élèves, à la rentrée 2020 », indique le maire de Lyon Georges Képénékian.

des bâtiments modulaires, a accueilli ses premiers élèves dans le quartier de Vaise.
des bâtiments modulaires, a accueilli ses premiers élèves dans le quartier de Vaise. - E. Frisullo / 20 Minutes

Construits dans une ossature bois au milieu des arbres centenaires du parc Montel pour un montant global de 5,5 millions d’euros, les bâtiments modulaires démontables n’ont rien à voir avec les préfabriqués présents sur les chantiers ou utilisés ici et là comme extension.

>> A lire aussi : Vaulx-en-Velin : Près de la moitié des écoles fermées pour la rentrée en raison de la grève des profs

« Nous avons travaillé pour aménager une vraie école en essayant d’apporter une belle réponse architecturale, avec une ambiance intérieure propice au travail et au confort des élèves et de l’équipe éducative », souligne Sophie Pauloz, en charge de la maîtrise d’œuvre à la ville de Lyon. « Les locaux sont confortables. Nous ne sommes pas sur des bâtiments dégradés, au rabais. Le modulaire nous offre cette flexibilité sans avoir cette impression que nous sommes moins exigeants », ajoute le maire de Lyon.

D’autres écoles provisoires à venir ?

Pour les familles, dont certaines s’étaient inquiétées l’an passé de voir leurs enfants scolarisés dans des préfabriqués, le choix de la mairie est plutôt concluant. « J’attends encore de visiter l’intérieur de l’école. Mais d’extérieur, le résultat est bien. On est loin des bâtiments précaires en préfabriqués. On dirait une école normale. Il manque encore des jeux extérieurs pour les enfants, mais il faut leur laisser le temps de finir les aménagements », explique Elodie, venue chercher sa fille à la sortie des classes.

« La mairie aurait toutefois dû anticiper davantage. Cela fait longtemps que, dans le quartier, on sait qu’il n’y a plus assez de places dans les écoles pour absorber la hausse démographique. La construction du futur groupe scolaire aurait dû être lancée bien avant », estime-t-elle.

des bâtiments modulaires, a accueilli ses premiers élèves dans le quartier de Vaise.
des bâtiments modulaires, a accueilli ses premiers élèves dans le quartier de Vaise. - E. Frisullo / 20 Minutes

Après l’ouverture des bâtiments scolaires provisoires dans la Zac des Girondins en septembre 2016 dans le 7e arrondissement puis de Joannes Masset, d’autres établissements provisoires pourraient voir le jour à Lyon dans les prochaines années le temps que les nouvelles constructions sortent de terre.