Disparition de Maëlys: Domessin, le village où réside le suspect numéro un, est sous le choc

REPORTAGE L'homme suspecté d'avoir enlevé la petite fille de 9 ans lors d'un mariage, réside dans ce paisible petit village savoyard...

Caroline Girardon

— 

Le paisible village de Domessin en Savoie, où réside l'homme suspecté d'avoir enlevé la petite Maëlys
Le paisible village de Domessin en Savoie, où réside l'homme suspecté d'avoir enlevé la petite Maëlys — C.Girardon/ 20minutes
  • L'homme de 34 ans suspecté d'avoir enlevé la petite Maëlys lors d'un mariage, réside à Domessin.
  • Ce petit village savoyard est aujourd'hui en émoi.

Sentiment étrange. Regards en coin ou fuyants. A Domessin, la présence des journalistes, désireux d’en savoir plus sur l’homme suspecté d’avoir kidnappé la petite Maëlys, lors d’un mariage sur la commune voisine du Pont-de-Beauvoisin, suscite un certain malaise.

« Amis journalistes, l’auberge vous reçoit avec plaisir pour le café, repas ou autres mais nous ne répondrons à aucune question », peut-on lire sur un écriteau posté à l’entrée du restaurant, situé sur la place du village tandis que certains habitants pressent le pas pour ne pas être interrogés.

>> A lire aussi : VIDEO. Disparition de Maëlys: Le point sur les derniers éléments de l'enquête

Depuis quelques heures, ce paisible village savoyard, niché à quelques encablures des eaux verdoyantes du lac d’Aiguebelette, a vu le cours de sa vie quelque peu perturbé. C’est là que réside l’homme de 34 ans, écroué dimanche et mis en examen pour « enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans ».

« Un climat de suspicion »

Pour de nombreux résidants, la nouvelle a fait l’effet d’une bombe. « On ne peut être que touchée quand on apprend ce genre de nouvelles. Cela crée en quelque sorte un climat d’inquiétude et de suspicion à l’égard de nos voisins », lâche Sandrine, 40 ans, venue récupérer ses enfants à la sortie de l’école. Mère de famille de trois bambins dont une petite fille de 9 ans, elle avoue « être mal à l’aise » même si elle n’a jamais entendu parler du suspect, ni de sa famille.

>> A lire aussi : VIDEO. Disparition de Maëlys: Le suspect a reconnu que la fillette était montée dans sa voiture

« J’ai modifié certaines de mes habitudes. Aujourd’hui, je suis allée attendre mes enfants devant le portail de l’école plutôt que sur le parking, situé en contrebas. Ce matin, j’ai accompagné l’aînée à l’arrêt de bus et j’ai attendu avec elle alors que d’habitude, elle y va toute seule », poursuit-elle. Et d’ajouter : « Domessin est un village très calme. Je n’aurai jamais cru que quelque chose d’aussi terrible puisse se passer ici ». Un sentiment partagé par Caroline, 36 ans.

« On se dit que cela aurait pu arriver à nos enfants. Le village est en émoi. Quand on voit que le suspect connaissait les mariés, on ne sait plus à qui faire confiance aujourd’hui et nous ne sommes plus à l’abri de rien, se désole-t-elle. Nous avons déjà participé à des mariages où l’on faisait garder nos enfants par une baby-sitter, présente sur place. On était moins soucieux. Désormais, il faudra redoubler de vigilance. »

« Le père est un homme estimé »

Jean-Pierre avoue être « frustré » de ne pas connaître la vérité, ni de savoir où se trouve aujourd’hui la fillette de 9 ans. « On parle des attentats et du terrorisme mais dans un petit village tranquille comme celui-ci, des choses terribles peuvent aussi se produire. » « On pense toujours que ça n’arrive qu’aux autres mais quand ça tombe sur son propre village, ça surprend tout le monde », enchaîne Jean-Paul, 62 ans, qui espère que l’affaire se dénoue rapidement.

Dans le village, peu connaissent le suspect, qui réside chez ses parents, dans une maison située à l'écart du centre. Mais le sexagénaire a côtoyé son père durant plusieurs années. « Nous avions chassé ensemble avant de se perdre de vue. Si je ne connais pas du tout son fils, lui était un homme bien, une personne estimée de beaucoup de gens ici ». « Des gens sans histoire », conclut Jean-Paul.