Lyon: Une concertation sur les rythmes scolaires prévue prochainement

EDUCATION Les familles et l’ensemble de la communauté éducative seront interrogés sur l’avenir de la semaine de quatre jours et demi…

Elisa Frisullo

— 

Lyon, le 4 septembre 2017. Illustration de la rentrée des classes à l'école des Bleuets dans le 9e arrondissement de Lyon, dans une zone classée en réseau d'éducation prioritaire.
Lyon, le 4 septembre 2017. Illustration de la rentrée des classes à l'école des Bleuets dans le 9e arrondissement de Lyon, dans une zone classée en réseau d'éducation prioritaire. — E. Frisullo / 20 Minutes
  • La Ville de Lyon doit préciser lors du conseil municipal du 25 septembre les modalités de cette concertation…
  • Le choix portera sur le maintien de la semaine de quatre jours et demi, avec des adaptations possibles, ou le retour de la classe quatre jours par semaine.

Trois ans après les débats, parfois houleux, qui avaient investi les écoles, Lyon s’apprête à remettre sur la table la question des rythmes scolaires. Si, en cette rentrée, la mairie a décidé de maintenir la semaine de quatre jours et demi faute de temps suffisant pour modifier l’organisation de la semaine des 38.000 écoliers, le débat n’en reste pas moins ouvert.

« C’est une question en débat qui devra être clarifiée pour la rentrée prochaine », a indiqué ce lundi matin le maire de Lyon Georges Képénékian, lors d’une visite de rentrée organisée à l’école des Bleuets, à la Duchère, dans le 9e arrondissement de Lyon.

>> A lire aussi : Quelles villes veulent revenir à la semaine de 4 jours? Quelles villes ne changent rien?

Plus de précision le 25 septembre

Dans les quatre prochains mois, une grande concertation sera organisée sur ce sujet, selon des modalités qui seront précisées par le nouveau maire de Lyon le 25 septembre lors du conseil municipal. Les parents d’élèves, mais également « l’ensemble de la communauté éducative seront associés à la concertation », selon la mairie. « Il s’agira de réaliser le projet le plus efficace mais aussi de prendre en compte tous les éléments financiers liés aux rythmes scolaires », a ajouté l’adjoint à l’Education de la ville de Lyon, Guy Corazzol.

A la rentrée 2014, lors de la mise en place de la semaine de quatre jours et demi, la municipalité avait opté pour l’organisation d’activités périscolaires sur la pause méridienne et le vendredi après-midi dans ses 200 écoles. Depuis, des ateliers et animations culturelles et sportives, payants pour les parents, sont proposés aux écoliers inscrits aux Vendredi aprèm' et animés par des associations de l’éducation populaire.

Quatre jours ou quatre jours et demi ?

En fonction des retours obtenus au cours de la concertation, plusieurs scenari sont possibles. Soit la semaine de quatre jours sera remise en place, soit des adaptations ou des modifications seront apportées à l’organisation actuelle. « Sur cette question des rythmes nous ne partons pas de rien. Selon les évaluations menées sur ce sujet, je rappelle que le taux de satisfaction est de 75 % pour l’organisation actuelle », a précisé ce lundi le maire Georges Képénékian, se gardant toutefois de livrer sa réflexion personnelle sur l’organisation à privilégier.

>> A lire aussi : Dans le Rhône, plus du tiers des communes repasse aux quatre jours d’école

Selon l’inspecteur d’académie du Rhône Guy Charlot, l’organisation retenue par les municipalités devra être soumise aux autorités académiques fin janvier-début février.

En cette rentrée 2017, plus du tiers des communes du Rhône ont renoué avec la semaine de quatre jours. C’est notamment le cas de bon nombre de petites villes du Beaujolais mais également de Tassin, Ecully ou encore Sainte-Foy-lès-Lyon, dans la métropole lyonnaise.