Lyon: Environ 150 réfugiés évacués d'un camp illégal à la Part-Dieu

SOCIÉTÉ Ils ont été délogés de leur campement vendredi matin…

J.G.

— 

150 réfugiés ont été expulsées d'un campement sauvage, sur l'esplanade Mandela.
150 réfugiés ont été expulsées d'un campement sauvage, sur l'esplanade Mandela. — Google Maps

L’expulsion avait été ordonnée le 17 août, par le tribunal administratif de Lyon. Jeudi matin, 150 réfugiés ont été délogés de l’esplanade Mandela, rue Félix-Faure, où ils avaient installé leur campement, dans le troisième arrondissement lyonnais, a rapportéFrance Bleu Auvergne Rhône Alpes.

Selon la préfecture, 149 personnes, dont 39 mineurs, se trouvaient sur le camp au moment de l’intervention des forces de l’ordre. Les autorités ont précisé que 119 étaient d’origine albanaise et les autres venaient des Balkans.

>> A lire aussi : A Rennes, quelque 160 migrants quittent le squat de la Poterie sans solution

« Des familles avec des enfants de moins de 3 ans, une famille avec un enfant handicapé et une femme seule avec deux enfants », ont été recensées par la Préfecture, une information reprise par Lyon Mag. Au total, 45 individus ont été déclarés vulnérables et se sont vus proposer des « solutions de mise à l’abri ».

Deux plaintes déposées

La métropole lyonnaise avait déposé une plainte contre le campement sauvage, auquel elle reprochait notamment un manque d’hygiène et des troubles du voisinage. L’entreprise spécialisée dans les services énergétiques, Dalkia, avait elle aussi porté plainte. En cause : le camp bloquait les travaux du chauffage urbain de la ville, ont expliqué nos confrères de France Bleu.

Nettoyée des tentes et des abris, l’esplanade pourra donc accueillir les travaux. En un an, ces réfugiés, en demande d’asile, ont déjà dû changer cinq fois de lieu de campement dans la métropole de Lyon.