Lyon: Un lance-roquettes d’entraînement découvert dans un entrepôt

ENQUÊTE Le fondateur d’une école coranique de Caluire a été placé en garde à vue…

Mikael Libert

— 

Un soldat afghan manipule un lance-roquettes (illustration).
Un soldat afghan manipule un lance-roquettes (illustration). — A.Nazar/AP/SIPA

Ce jeudi, le parquet de Lyon a ouvert une enquête suite à la découverte d’un lance-roquettes d’entraînement à Caluire-et-Cuire, dans la banlieue lyonnaise. Selon Le Progrès, le fondateur d’une école coranique de la commune a été placé en garde à vue.

Des officiers de la police judiciaire (PJ) de Lyon et de démineurs sont intervenus dans un entrepôt situé dans la commune de Caluire-et-Cuire. L’endroit, au milieu d’une zone industrielle, jouxte l’école bilingue musulmane privée Nouvel horizon.

L’arme était démilitarisée

Dans cet entrepôt désaffecté, les policiers ont découvert une arme de guerre de type lance-roquettes. Après examen de l’engin, les démineurs ont assuré qu’il était démilitarisé. C’est-à-dire qu’en l’état, il ne pouvait plus tirer de projectile mais pouvait très bien être utilisé pour se familiariser avec son maniement.

>> A lire aussi : Fusils, pistolets... et cannes-épées! 111 armes découvertes chez un quinquagénaire à Rennes

Le parquet de Lyon a ouvert une enquête, confiée à la PJ, pour infraction à la législation sur les armes et association de malfaiteurs. C’est dans ce cadre que le fondateur et ancien directeur de l’école coranique a été placé, jeudi, en garde à vue. On ne sait toutefois pas s’il existe un lien entre celui-ci et la découverte de l’arme.