Le radar le moins rentable de France se trouve en Ardèche

SÉCURITÉ ROUTIÈRE Dans le palmarès des radars automatiques, il y a des hauts et des bas…

Mikael Libert

— 

Un radar automatique. (Illustration)
Un radar automatique. (Illustration) — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Le gouvernement a publié le palmarès des radars automatiques pour l’année 2016. Si certains atteignent des sommets en termes de nombre de flashs annuels, il en est d’autres dont on se demande encore à quoi ils servent. A l’image de ce radar installé sur une départementale de l’Ardèche qui figure bon dernier sur la liste.

Au niveau national, ce sont environ 16 millions de contraventions (sur 25 millions de flashs) qui ont été envoyées à des automobilistes pris en excès de vitesse sur les routes de France. Les chiffres sont en augmentation, +20,6 %, et six appareils sont même des champions du monde avec plus de 100.000 flashs à leur actif (159.520 pour un radar installé sur l’autoroute A9 dans l’Hérault).

Un flash tous les 91 jours

Mais sur la paisible route départementale 534, à entre Lamastre et Tournon-sur-Rhône, en Ardèche, se trouve le radar le moins rentable de France. Installé depuis le mois d’avril 2014, l’appareil n’a flashé que quatre fois au cours de l’année 2016. Un non-record qu’il partage avec un autre radar situé en Corrèze.

>> A lire aussi : Le nombre de morts sur les routes a augmenté de plus de 15% en juin

Pour la Sécurité routière, pas question de mettre en cause le choix des emplacements. Au contraire. Dans son bilan, l’institution assure que « ces radars ont tous été posés il y a plusieurs années après une étude fouillée de l’accidentalité du secteur ». Conclusion : « Ces radars ont fait leur travail en contribuant par leur présence au respect de la vitesse autorisée », peut-on lire.