Lyon: Jo-Wilfried Tsonga au service des jeunes

TENNIS Le tennisman organise la troisième édition de son camp pour joueurs de 8 à 17 ans, cette semaine à Lyon…

Pierre Cloix

— 

Jo-Wilfried Tsonga délivre ses conseils aux plus jeunes lors de son camp annuel à Lyon.
Jo-Wilfried Tsonga délivre ses conseils aux plus jeunes lors de son camp annuel à Lyon. — Pierre Cloix
  • Jo-Wilfried Tsonga est venu taper la balle avec des jeunes du Tennis Club de Lyon
  • Le tennisman a prodigué conseils et encouragements aux enfants/adolescents, qui participent cette semaine à son camp d'entraînement

Il fait déjà chaud ce jeudi en début de matinée. Pourtant, les enfants et adolescents du Tennis Club de Lyon ne chôment pas. Ils échangent les balles, s’affrontent tour à tour, en double, en simple, la vitalité qu’ils affichent est remarquable.

Une compétition en vue ? Un match en particulier ? Pas vraiment. Ce coup de boost est peut-être bien dû à la présence de Jo-Wilfried Tsonga, tennisman professionnel français à l’heure actuelle numéro 12 au classement ATP.

Pour la troisième année consécutive, le joueur organise à Lyon jusqu’au 28 juillet, son camp d’entraînement réservé aux jeunes de 8 à 17 ans. Au programme, beaucoup de tennis bien sûr, mais aussi des animations et des tournois avec, à la clé, des récompenses allant de la simple raquette aux places pour Roland Garros

« Il était comme nous »

Bien plus que des prix, les enfants présents sont surtout là pour profiter de la présence d’un pro et, le moins que l’on puisse dire, c’est que cela leur plaît. « Ce n’est pas tous les jours qu’un professionnel soit si accessible, d’autant plus qu’il est très simple et à l’écoute », déclare Flavia, 15 ans. Et c’est vrai que « Jo » comme l’appellent les enfants à l’air d’en profiter autant que les plus jeunes.

Tout sourire, il échange les balles avec chacun et les encourage. Sans se forcer. Avant de retourner à son entraînement, Flavia jette un œil au numéro 1 français. « Il était comme nous au début », déclare-t-elle, songeuse.

« L’effet Tsonga » se ressent aussi sur le terrain. « On joue mieux », dit Gabriel 11 ans qui sort tout juste d’un échange avec le tennisman. Pour d’autres comme Rémy, 12 ans, c’est une motivation en plus. « Si je peux essayer de lui prendre un point, ça serait bien ! », annonce-t-il, ambitieux. Pour Théodore, 11 ans, c’est surtout beaucoup de bonheur. « Il est super sympa, il pense beaucoup aux enfants. Au départ c’est un peu impressionnant de l’avoir en face mais il est tellement accessible. Ça fait plaisir », dit-il.

Être accessible pour les enfants

Pour l’intéressé, ce camp est un moyen de donner et de transmettre ce qu’il n’a pas eu la chance d’avoir étant plus jeune. « A mon époque c’était très difficile d’approcher les tennismen professionnels, j’avais pu faire un échange avec Nathalie Tauziat mais c’est tout. Je veux pouvoir aider, conseiller et passer un peu de temps avec eux », déclare l’athlète. Pour que leurs enfants puissent avoir ce privilège, les parents devront toutefois sortir leur porte-monnaie. Le stage d'une semaine coûte la modique somme de 595 euros. 

Même si Jo-Wilfried Tsonga semble apprécier être auprès des jeunes, cela ne deviendra pas son activité principale une fois sa carrière professionnelle terminée. « Je suis beaucoup trop curieux, il y a des tas de choses que j’ai envie de voir et de faire », explique le tennisman. Toutefois la porte n’est pas totalement fermée. « Si on me le demande je serai toujours prêt à donner un coup de main ou à aider à former », avoue-t-il, toujours souriant.

Un « break » pour le numéro 1 français (il a toutefois recommencé l’entraînement) avant de reprendre le chemin des compétitions, avec en ligne de mire l’US Open qui débutera le 28 août prochain.