Lyon: Une centaine de vacanciers escroqués par une agence de voyage

FAITS DIVERS Quatre-vingt-dix victimes ont déposé plainte mardi devant le tribunal ...

Caroline Girardon

— 

Près de 90 personnes ont déposé plainte mardi auprès du tribunal de Lyon contre l'agence Anatolia Voyage pour escroquerie.
Près de 90 personnes ont déposé plainte mardi auprès du tribunal de Lyon contre l'agence Anatolia Voyage pour escroquerie. — E. Frisullo / 20 Minutes
  • Quatre-vingt-dix personnes ont déposé plainte mardi devant le tribunal correctionnel de Lyon contre l’agence Anatolia Voyage pour escroquerie
  • Certaines ont constaté que leur réservation n’avait jamais été effectuée alors que les billets avaient été payés
  • D’autres, coincées à l’étranger, ont appris que le vol retour n’existait pas

Lundi, ils se sont postés devant l’agence Anatolia Voyage, attendant désespérément une explication. Mais les portes de l’établissement sont restées closes. Une soixantaine de personnes se sont ainsi rendues au tribunal de Lyon ce mardi matin afin de porter plainte pour escroquerie. La plupart ont acheté des billets à destination de la Turquie, non valables.

« Ma femme est partie avec nos quatre enfants le 10 juillet. Ma belle-sœur a embarqué la semaine suivante. Elles étaient censées revenir le 4 septembre », raconte Ramazan, 38 ans. Problème : le père de famille a reçu un message de l’agence sur son portable il y a cinq jours, lui signifiant qu’il n’y aurait pas de retour et qu’il fallait racheter des billets et adresser ensuite une demande de remboursement.

Des réservations non effectuées

« On avait acheté nos billets en février et demandé à payer en quatre fois. Ce qui a été fait », déplore Ramazan, qui avait ainsi déboursé 2.750 euros pour cinq allers-retours. « Résultat : ma famille est coincée là-bas. S’ils veulent rentrer, on n’a pas d’autres choix que de repayer des billets retour. J’ai appelé la compagnie aérienne qui m’a confirmé que le vol prévu au jour et à l’heure indiqués n’existait pas ».

D’autres se sont présentés la semaine dernière à l’aéroport de Lyon avant qu’on leur explique au moment d’enregistrer leurs bagages, qu’il n’y avait aucun billet à leur nom. En résumé, que la réservation n’avait jamais été effectuée.

« Nos enfants devaient partir par Turkish Airlines le mois prochain, aucune réservation n’a été prise par l’agence auprès de la compagnie aérienne. Notre argent a disparu et les vacances de nos enfants avec », déplore Nathalie sur les réseaux sociaux.

Un préjudice estimé à 200.000 euros minimum

« Le préjudice s’élèverait à 100.000 euros pour l’instant », explique Ramazan, qui a également créé une page Facebook pour que les victimes se fassent connaître. Un chiffre qui devrait être revu à la hausse.

« Il y a toutes les personnes, coincées sur place, qui n’ont pas encore déposé plainte. Sans oublier les groupes de voyage organisés, qui partent souvent à 20 ou plus. Le préjudice pourrait s’élever à 200.000 euros a minima », estime Aurélie Sauvayre, l’avocate des victimes, pour laquelle l’escroquerie est manifestement caractérisée.

« Guère d’illusions »

« Admettons que cette agence connaisse des difficultés financières mais il y a une intention de voler les gens. Elle a pris leur argent sans effectuer de réservations. Elle a laissé passer du temps avant de les informer de la situation », poursuit l’avocate. Et d’ajouter : « Les victimes avaient confiance en eux. Certains étaient clients depuis plusieurs années. Ils n’avaient aucune raison de douter de leur honnêteté. Ce qu’il s’est passé va engendrer de graves conséquences. Car tous n’auront pas l’argent pour payer deux fois des vacances ».

Le procureur a désormais trois mois pour se positionner sur la suite à donner au dossier. Une procédure d’instruction devrait être ouverte. « Mais je ne me fais guère d’illusion sur la possibilité d’être remboursé », conclut Ramazan.