Lyon: Le musée des Tissus pourrait être cédé pour un euro symbolique à la Région

CULTURE Le musée des tissus de Lyon, menacé de fermeture, pourrait être cédé par la CCI (propriétaire des lieux) pour un euro symbolique à la Région Rhône-Alpes qui se chargerait de le rénover, avec l’aide de l’Etat…

C.G. avec AFP

— 

Le musée des tissus de Lyon pourrait être cédé pour 1€ symbolique à la région Auvergne-Rhône-Alpes
Le musée des tissus de Lyon pourrait être cédé pour 1€ symbolique à la région Auvergne-Rhône-Alpes — J. Pachoud / AFP
  • La CCI de Lyon, propriétaire du musée des tissus, pourrait céder l’établissement dont elle ne peut plus assumer le coût de fonctionnement, à la Région Auvergne-Rhône-Alpes
  • Cette dernière s’engagerait à réaliser tous les travaux de rénovation et de réhabilitation, avec l’aide de l’Etat
  • La ville de Lyon et la Métropole ne se sont toujours pas positionnées sur le sujet

Lemusée des Tissus de Lyon en passe d’être sauvé. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre mercredi soir la CCI, propriétaire des lieux qui ne peut plus assumer le coût de fonctionnement de l’établissement. La solution : le musée pourrait être cédé pour un euro symbolique la région Auvergne-Rhône-Alpes.

>> A lire aussi : Laurent Wauquiez se pose en sauveur du musée des tissus

En contrepartie, celle-ci s’engagerait à investir pour rénover les lieux et les réhabiliter. Elle sera accompagnée par l’État à hauteur de 20 % du montant des travaux et éventuellement par la Métropole de Lyon qui devrait se prononcer prochainement.

Le musée estimé à 16 millions d’euros

« Pour la CCI, c’est un effort de 16 millions d’euros [la valeur estimée des bâtiments, ndlr] pour sauver ce musée et l’héritage des industriels lyonnais », a souligné Emmanuel Imberton, le président de la CCI, pour qui le dossier « a bien avancé ».

« Ce transfert de propriété dans le patrimoine régional et le domaine public permet à la Région de financer en grande partie les travaux, estimés entre 20 et 30 millions d’euros », a déclaré pour sa part Étienne Blanc, premier vice-président de la Région.

>> A lire aussi : Gérard Collomb est-il en train d'enterrer le musée des tissus?

On attend encore la poition de la Ville et de la Métropole

Sont notamment envisagés une boutique, un restaurant, des salles de réunion pour « faire rayonner le musée ». Ainsi que l’installation du numérique et de la 3D afin d’atteindre le chiffre de 100.000 visiteurs par an (contre 30.000 aujourd’hui).

« Cela a été un long combat, aujourd’hui il faut que la Ville et la Métropole de Lyon se positionnent sur ce projet ambitieux et on devrait finaliser le projet début septembre », a ajouté Emmanuel Imberton. Une nouvelle réunion est prévue le 20 juillet.