Lyon: La police confond du chanvre et cannabis… et arrache des plantations artistiques

INSOLITE Les friches avaient été plantées au Confluent dans le cadre de la biennale de l’architecture…

P.C

— 

Une plantation de chanvre  (illustration).
Une plantation de chanvre (illustration). — Ted Kirk/AP/SIPA

Alors qu’ils patrouillent dans le quartier de la Confluence le 26 juin dernier, des policiers municipaux repèrent ce qui ressemble à une plantation de cannabis le long du cours Charlemagne (Lyon 2ème). Ni une ni deux, les forces de l’ordre arrachent près de 4.000 mètres carrés de ces plantes selon Le Progrès.

Une installation artistique

Seul problème, il ne s’agissait pas du tout de plants de marijuana mais plutôt d’un mélange de chanvre, de lin et d’orge. Ils avaient été mis en place à l’occasion de la biennale de l’architecture qui se termine ce dimanche. Cette plantation avait pour but, une fois ses fruits récoltés, de servir de matériaux renouvelables. Il existe par exemple des « blocs de bétons de chanvre ».

>> A lire aussi : Cannabis: Des plants vieux de plus de 2.000 ans découverts dans une tombe en Chine

Pour leur défense, il était difficile pour les policiers municipaux de faire la distinction entre le chanvre et le cannabis. Il s’agit en effet de la même plante, excepté le fait que le premier contient beaucoup moins de THC (substance psychoactive) que le second (Environ 0,3 % contre 5 à 10 %).

Depuis des siècles, le chanvre est utilisé dans des secteurs aussi variés que le textile et l’alimentation.