OL: «On a senti que le club voulait tourner la page», regrette Maxime Gonalons

FOOTBALL Le désormais ex-capitaine lyonnais a beau assurer être parti « en bons termes », il a rétabli quelques vérités mercredi…

Jérémy Laugier

— 

Maxime Gonalons (au centre) n'est désormais plus à l'OL, qui se tourne cet été vers des joueurs de l'extérieur, comme le Burkinabé Bertrand Traoré (à droite), ici avec l'Ajax Amsterdam.
Maxime Gonalons (au centre) n'est désormais plus à l'OL, qui se tourne cet été vers des joueurs de l'extérieur, comme le Burkinabé Bertrand Traoré (à droite), ici avec l'Ajax Amsterdam. — Peter Dejong/AP/SIPA
  • Maxime Gonalons s’est officiellement engagé lundi avec l’AS Roma
  • Après 17 ans passés dans son club formateur, il s’est montré encore un peu marqué par son départ non prévu de l’OL
  • Le nouveau joueur de l’AS Roma estime notamment que « ça aurait pu se passer différemment »

Deux jours après l’officialisation de son transfert à l’AS Roma, Maxime Gonalons a quand même dû forcer sa nature et surtout son incontestable fidélité à l’OL pour lâcher quelques vérités. Dans une interview accordée mercredi à RMC, le désormais ex-capitaine lyonnais (vous avez encore un peu de mal à vous y faire, non ?) a su ne pas se contenter de formules polies entendues type « j’ai énormément de respect pour le président », « je suis parti en très bons termes » ou « je ne peux dire que merci au club ».

Le milieu défensif a ainsi rappelé qu’il n’avait pas prévu de départ cet été, mais que la virulente réaction de Jean-Michel Aulas suite à une interview dans Le Progrès avait changé la donne : « Les choses se sont faites assez rapidement. J’ai ressenti un peu d’incompréhension sur ma situation. A partir de ce moment-là, mon agent [Frédéric Guerra] a commencé à travailler et l’AS Roma s’est vite montrée intéressée. »

>> A lire aussi : «Il a tenu le club à bout de bras»… Quelle trace laisse vraiment Maxime Gonalons à l’OL?

« A aucun moment, je n’ai voulu lâcher le capitanat »

Au sujet de sa fameuse sortie (« Je ne veux pas rester à Lyon si les ambitions sont à la baisse »), Maxime Gonalons est formel : « A aucun moment je n’ai voulu rabaisser le club. J’avais simplement envie de savoir quelle allait être l’équipe la saison prochaine. Ça aurait pu se passer différemment et ça aurait pu rester entre nous. » Un reproche légitime adressé à JMA, qui « a voulu faire passer un message » en le poussant dehors après sa sortie médiatique. « A aucun moment, je n’ai voulu lâcher le capitanat », a également tenu à préciser le nouveau joueur de la Roma.

Et ce contrairement à ce qu’avait lancé le président lyonnais il y a quelques semaines. De même, Maxime Gonalons a évoqué cette sensation de fin de cycle pour décrire les départs conjugués de Corentin Tolisso et Alexandre Lacazette, deux autres symboles de l’académie. « On discute entre nous et on a senti que le club voulait tourner la page en allant chercher des joueurs de l’extérieur et non plus en ayant une majorité de joueurs issus du centre de formation. Mais on ne lui en veut pas. » Même pas un petit peu, après 17 ans à Lyon ?

>> A lire aussi : Pourquoi ce n'est pas si insensé que ça de croire à un retour en grâce de Clément Grenier