Ain: Nouvel incident à la centrale du Bugey

CENTRALE NUCLÉAIRE Le plan d’urgence interne a été déclenché avant que la situation ne soit maîtrisée en fin de matinée…

C.G.

— 

La centrale nucléaire du Bugey est la plus vieille de France après celle de Fessenheim
La centrale nucléaire du Bugey est la plus vieille de France après celle de Fessenheim — J. Pachoud / AFP

Les incidents s’enchaînent à la centrale du Bugey (Ain), plus vieille centrale nucléaire de France après celle de Fessenheim. Dix jours seulement après un incendie qui s’est déclaré sur la toiture d’un bâtiment de la tranche numéro 5, les équipes de l’établissement ont dû faire face à un nouvel incident ce jeudi.

Déclenchement du plan d’urgence interne

Une montée de la pression du circuit de refroidissement du réacteur numéro 2, actuellement à l’arrêt pour cause de maintenance, a été constatée. Le plan d’urgence interne a de fait été déclenché dans la matinée. La Préfecture de l’Ain et l’Autorité de Sûreté nucléaire ont été immédiatement averties.

« L’origine de cet événement provient d’une vanne du circuit de contrôle de pression du réacteur qui s’est refermée, non manœuvrable depuis la salle de commande de l’unité de production », explique EDF dans un communiqué. Ce dysfonctionnement aurait alors entraîné une « une surpression dans le circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt et l’ouverture des soupapes de protection de ce circuit », indique l’ASN.

A 12h05, la situation a été maîtrisée et les équipes ont pu réintégrer leur service vers 13h30.