Lyon: Bertrand Traoré rejoint bien l'OL au bout du bout d'une conférence de presse lunaire

FOOTBALL L'attaquant de Chelsea s'est bien engagé avec Lyon jusqu'en 2022 mais l'officialisation du transfert a eu lieu deux heures après l'horaire initial de sa présentation devant la presse...

Jérémy Laugier

— 

Bertrand Traoré avait notamment été à la fête le mois passé lors de la demi-finale aller de Ligue Europa contre l'OL (4-1).
Bertrand Traoré avait notamment été à la fête le mois passé lors de la demi-finale aller de Ligue Europa contre l'OL (4-1). — Emmanuel DUNAND / AFP
  • L’OL a finalement déboursé 10 millions d’euros pour s’adjuger l’attaquant de Chelsea Bertrand Traoré (21 ans)
  • Il s’agit de la deuxième recrue estivale côté lyonnais après le latéral brésilien Fernando Marçal
  • Son officialisation a été extrêmement longue depuis trois jours, et surtout ce lundi soir

Dans l’air depuis une dizaine de jours, l’arrivée de l’attaquant de Chelsea Bertrand Traoré est devenu officielle ce lundi soir. Et ce au terme d’un dénouement assez rocambolesque quand on sait que l’international burkinabé de 21 ans est venu à Lyon via un jet privé dès vendredi soir. Cette signature ne faisait plus aucun doute lorsqu’on a reçu un texto du club, ce lundi à 17h10, pour annoncer « la présentation d’un nouveau joueur » à partir de 18h45. Le suspense sur l’identité de cette deuxième recrue (après le latéral brésilien Fernando Marçal) était alors quasi-nul.

Mais la conférence de presse n’a démarré qu’à 20 heures, avec Jean-Michel Aulas, Bruno Genesio, Florian Maurice… mais sans Bertrand Traoré. Le président lyonnais s’est vite réjoui d'« une arrivée un peu exceptionnelle ». « Car il est sollicité par la plupart des grands clubs à l’heure actuelle et ça a donc été un peu difficile d’arriver à convaincre Bertrand et Chelsea de faire cette opération », a confié JMA, avant d’enchaîner, plutôt sereinement : « Vous allez voir arriver Bertrand d’ici un petit moment. »

>> A lire aussi : A quoi ressemblerait un mercato (enfin) réussi pour l'OL?

« Je vais vraiment être obligé de vous quitter »

L’homme aux 30 ans à la tête de l’OL a alors indiqué qu’il s’agissait d’un contrat de cinq ans pour un montant de 10 millions d’euros (plus un intéressement de 15 % sur une éventuelle plus-value à la revente) avant de commencer son show en chambrant L’Equipe, qui officialisait sur son compte Twitter un transfert encore en stand-by. « Je suis désolé mais on me dit que Chelsea a demandé un autre document, glisse alors Jean-Michel Aulas vers 20h30. Je ne voudrai pas vous faire perdre patience. Tout est suffisamment bien avancé pour qu’il n’y ait pas de retour arrière mais ça pourrait être un jeu de la part de Chelsea de vouloir faire durer les choses. Nous n’avons pas d’accord tripartite à l’instant T et je vais vraiment être obligé de vous quitter. »

Après avoir comblé le temps en évoquant le reste du mercato lyonnais, mais aussi en causant « TVA », planning de reprise et rencontre avec Emmanuel Macron « qui n’est pas uniquement marseillais », JMA a finalement pu souffler vers 20h45. Bertrand Traoré est alors entré dans la salle de presse, tout juste deux heures après l’horaire initial prévu pour sa présentation. Comme un symbole quand on sait que Florian Maurice et l’OL cherchent vivement à le recruter depuis un an.

>> A lire aussi : Jean-Michel Aulas l'assure, un transfert de Mariano Diaz serait «un très gros coup»

« Vraiment dans un club marrant »

« Il nous a dit qu’il était vraiment dans un club marrant car on a pris le risque de faire quelque chose comme je ne l’avais encore jamais fait », sourit donc le président lyonnais, conscient du côté lunaire de ce rendez-vous. Loué par Bruno Genesio pour « sa vitesse, sa répétition des efforts et sa polyvalence » puis par Florian Maurice pour « ses premières touches parfaites et son cœur énorme », le joueur prêté cette saison à l’Ajax Amsterdam (13 buts et 6 passes décisives en 39 matchs) aura un rôle majeur dans cette ère post-Lacazette qui se profile, que ce soit en pointe ou sur le flanc droit de l’attaque lyonnaise.

>> A lire aussi : «Un grand vide»... Les questions majeures entourant les adieux d'Alexandre Lacazette

Persuadé que l’OL constitue pour lui « le choix parfait », l’intéressé nous a lui aussi fait sourire en saluant « la nouvelle philosophie et le style de jeu du club qui est à peu près le même qu’à l’Ajax ». Un compliment qui a dû faire tomber du canapé les rares twittos lyonnais ayant eu le courage de rester devant OLTV jusqu’au bout de ce joli petit épisode de la riche histoire des mercatos.