Pour le denier, les jeunes ne sont pas les premiers

Dalya Daoud - ©2008 20 minutes

— 

Le cardinal Philippe Barbarin s'est dit « inquiet » hier. Non pas à cause de son hospitalisation, ce matin, pour une opération de la prostate, mais plutôt à cause du denier du culte qui a perdu l'an dernier plus de 500 donateurs. La générosité des fidèles a toutefois atteint les 8,36 millions d'euros en 2007, soit 0,6 % de plus qu'en 2006. Mais « les donateurs sont âgés [70 ans de moyenne] et se renouvellent peu », a constaté le cardinal. C'est pourquoi le diocèse souhaite viser, avec sa nouvelle campagne pour le denier du culte, un public plus étendu. Les affiches de la collecte 2008 sont ainsi animées par des visages jeunes. « Si les gens veulent se marier ou baptiser leur enfant à l'Eglise, il faut bien payer les prêtres », a plaidé Barbarin.