Haute-Savoie: Le directeur d’école avait détourné 83.345 euros

ESCROQUERIE L’homme était jugé cette semaine en correctionnelle…

P.C
— 
Illustration de la cour de récréation d'une école
Illustration de la cour de récréation d'une école — C. Allain / APEI / 20 Minutes

L’argent des sorties scolaires, des kermesses, des goûters… Tout y est passé. A Vétraz-Monthoux, en Haute-Savoie, le directeur de l’école Le Petit Prince avait disparu en juin 2016 sans prévenir qui que ce soit. Et pour cause, il avait subtilisé pas moins de 83.345 euros dans les caisses depuis janvier 2014.

Il avait récupéré cet argent via les fonds de l’Association des parents d’élèves et du sou des écoles (APESE) dont il était le président. N’ayant jamais eu de trésorier à ses côtés, le directeur avait pu allègrement se servir dans les caisses et ainsi puiser dans les subventions municipales accordées à l’école et l’argent récolté régulièrement par les élèves et les parents.

« Très mauvais gestionnaire »

Le départ précipité du directeur de l’école avait tout de suite eu des répercussions. Après sa disparition, impossible d’organiser la kermesse annuelle. Faute de fonds.

Jugé cette semaine en Haute-Savoie, devant le tribunal correctionnel, l’instituteur, aujourd’hui à la retraite, n’a pas démenti. A la barre, il a plutôt cherché à se justifier, déclarant, selon Le Dauphiné Libéré, « être un très mauvais gestionnaire ».

Conformément aux réquisitions du procureur, le tribunal a condamné le directeur à un an de prison avec sursis. L’association escroquée, quant à elle, recevra 10.863 € de dommages et intérêts.