Fonctionnaires contre le « régime minceur »

F. Crouzet - ©2008 20 minutes

— 

Nicolas Sarkozy a été sifflé. Sa compagne Carla Bruni aussi, quand sa chanson « Quelqu'un m'a dit » a été diffusée par un camion sono. Entre 7 000 et 10 000 personnes ont manifesté hier après-midi à Lyon entre la place Jean-Macé et la place Bellecour pour la journée d'action des fonctionnaires. A l'appel des syndicats CGT, FO, FSU, Unsa, CFDT et Solidaires, les manifestants ont défilé derrière une banderole indiquant : « Pour le service public, les salaires et l'emploi ». « On a de plus en plus de mal à boucler les fins de mois. Un rapport de l'Insee indique que le point d'indice dans la Fonction publique a baissé de 18 % en quinze ans », a déclaré Rosario Elia, un des représentants de la FSU.

Caroline 27 ans, jeune prof de fac, a ainsi défilé avec une pancarte de SDF « Pour manger ». Derrière les postiers, agents des impôts ou fonctionnaires territoriaux, les enseignants ont composé un tiers du cortège, dénonçant le « régime minceur » de l'Education nationale. Dans le Rhône, 44 % d'entre eux se sont mis en grève, notamment dans le primaire (47 %) et dans les lycées techniques (48 %). Très peu d'écoles ont appliqué le service minimum pour l'accueil des enfants. Dans l'académie de Lyon, 7,6 % des communes ont mis en place un dispositif. Le syndicat Unsa a fermé le cortège derrière une antique Citroën des années 1920. « Ce n'est pas encore cette année que je vais pouvoir changer de voiture », a inscrit le conducteur sur les portes.