Avec l'expo Keith Haring, le Musée d'art contemporain vise le succès de Warhol

F. C. - ©2008 20 minutes

— 

Plus fort que la rétrospective Andy Warhol ? Deux ans après avoir accueilli un record de 140 000 visiteurs pour le « roi du pop art », le Musée d'art contemporain de Lyon (MAC) montre à partir du 22 février deux cents oeuvres du peintre américain Keith Haring (1958-1990). Cette autre figure new- yorkaise des années 1980, connue pour son univers coloré entre BD et graff urbain, devrait séduire le grand public. « On espère le même succès. Mais l'objectif est de montrer la complexité de Keith Haring, pas de battre un record de fréquentation », a indiqué hier Thierry Raspail, conservateur du MAC. L'exposition, qui durera cinq mois, est considérée comme « la plus grande consacrée à Keith Haring jamais réalisée », selon Gianni Mercurio, commissaire de l'exposition et spécialiste italien du « pop art ». Les trois étages du musée proposeront une centaine de peintures, des photos, des vidéos, d'imposantes sculptures et de « nombreuses oeuvres inédites ». Un retable élaboré par Keith Haring sera également installé à la basilique de Fourvière.