Les cinq choses à savoir sur le logement étudiant avant de s'installer à Lyon

LOGEMENT Tour d’horizon dans la deuxième ville universitaire de France…

Pierre Cloix

— 

Logement étudiant, illustration
Logement étudiant, illustration — G . VARELA / 20 MINUTES
  • L’étude ne concerne que les logements du parc privé, pas ceux du Crous ou des agences immobilières
  • Lyon n’est pas la ville la plus chère de Rhône-Alpes la plus chère pour le logement étudiant

Vous êtes étudiant et, ça y est c’est sûr, votre prochaine destination sera la capitale des Gaules ! D’abord il faudra s’inscrire mais ensuite, il va bien falloir trouver un endroit où dormir. Pour préparer votre arrivée, voilà quelques informations qui pourraient bien vous être utiles. Ces données, tirées d’une étude de Locservice.fr, publiée jeudi, ne concernent que les logements du parc privé, c’est-à-dire qu’elles n’incluent pas le Crous ou les agences immobilières. Elle est basée sur l’analyse de 2.425 demandes de locataires étudiants.

>> A lire aussi : Lyon: Les loyers des logements étudiant toujours parmi les plus élevés de France

Pas le plus cher en Rhône-Alpes. Si Lyon est bien la plus grande ville de la région, elle n’est pas celle ou se loger est le plus cher. La ville des frères Lumière est en effet détrônée par… Annecy. A Lyon, pour un studio, il faudra débourser chaque mois une moyenne de 511 euros tandis que pour le chef-lieu de la Haute-Savoie, il faudra compter 20 euros de plus pour le même logement. On est tout de même loin des loyers de Paris où le loyer d’un studio est en moyenne de 824 euros…

Un budget supérieur à la moyenne française. Lyon n’est pas la ville « la plus chère » de France. Pourtant, en moyenne, les étudiants lyonnais s’accordent un budget logement de 635 euros. C’est plus que la moyenne française, 583 euros par mois, mais encore une fois, c’est bien en dessous de ce que l’on peut trouver à Paris où les étudiants consacrent 802 euros mensuels en moyenne à leur location.

Le studio toujours privilégié. La moitié des étudiants lyonnais sont logés dans des petits logements de type studio. Pour des raisons économiques comme pratiques, ces appartements une pièce sont encore aujourd’hui la référence. Derrière le studio, la colocation tient la seconde place : 28 % des étudiants lyonnais favorisent ainsi la vie en communauté. Ils ne sont que 16 % à occuper des appartements deux pièces et seulement 6 % à vivre dans de simples chambres.

>> A lire aussi : Les formalités administratives à faire quand on devient étudiant

Deux tiers d’étudiants lyonnais. Les étudiants qui résident à Lyon sont originaires de la ville, dans 66 % des cas. Loin derrière, on retrouve les Parisiens qui représentent 10 % du contingent lyonnais. Viennent ensuite ceux qui sont originaires de Villeurbanne avec 2 % et enfin les Strasbourgeois et les Grenoblois avec 1 %.

Ailleurs que dans le privé. Mis à part le recours aux agences et marché locatif privé, les étudiants peuvent aussi se tourner vers le Crous de la ville. A Lyon, on compte 36 résidences universitaires pour un total de 8.709 places proposées en fonction des critères sociaux des étudiants. Sont aussi proposés près de 5.000 places chez des particuliers via la plateforme créée par le Crous lokaviz.

Ce dernier propose également des demandes CLE (Caution Locative Etudiante) qui permettent à près de 1.049 étudiants dépourvus de garants d’accéder à un logement