VIDEO. Red Bull 400: A l’assaut de «la course la plus raide au monde» à Courchevel

DEFI 760 coureurs devront gravir les 400 mètres du tremplin olympique de saut à ski de Courchevel samedi...

Jérémy Laugier

— 

S'il s'agira du premier Red Bull 400 en France, une précédente édition s'est notamment déroulée en mai à Sapporo (Japon).
S'il s'agira du premier Red Bull 400 en France, une précédente édition s'est notamment déroulée en mai à Sapporo (Japon). — Jason Halayko/Red Bull Content Pool
  • Un effort vertigineux attend les 760 heureux candidats au premier Red Bull 400 organisé en France samedi
  • Le record historique pour cette course « complètement barge » sur une pente inclinée à 36 degrés est de 3'17''

L’histoire retiendra qu’ils s’élanceront sur du plat durant les 50 premiers mètres. Puis les 760 coureurs inscrits sur le Red Bull 400 de Courchevel (Savoie) auront face à eux samedi (de 11 à 18 heures) un véritable mur incliné à 36 degrés, avec 185 m de dénivelé positif. « En 48 heures, nous avons eu plus d’un millier d’inscriptions en ligne, explique Jean-Michel Faure-Vincent, l’un des organisateurs de l’événement. Comme c’est une grande première en France, les gens meurent d’envie de se défier sur ce truc complètement barge, que ce soit en individuel ou en relais 4x100. »

L’ascension du tremplin olympique de saut à ski du Praz a même poussé les amateurs de challenges à venir de très loin. Coach sportif comme son amie Emilie, Yohann Le Brun (30 ans) n’a ainsi pas hésité à venir avec elle de Nantes pour participer à « la course la plus raide au monde ». « Nous sommes plutôt des habitués du Mud Day et on a hâte de découvrir ce concept de course de 400 m extrêmement intense, tout en explosivité. A mon avis, le départ se fera au physique et l’arrivée au mental », confie celui qui devrait finir très loin du record de 3’17’’ réalisé sur un Red Bull 400.

>> A lire aussi : «Une Barkley à la française»... Et si la Chartreuse Terminorum était la course la plus dure au monde?

« On va tous sortir de notre cadre habituel pour se jeter dans l’inconnu »

Une vingtaine de coureurs élite auront par contre ce temps dans un coin de leur tête au moment de s’élancer dans les multiples vagues de 40 participants, samedi à Courchevel. Notamment vainqueur l’an passé de la CCC (101 km dans le cadre de l’UTMB), le trailer Michel Lanne est pressé d’en découdre avec ses partenaires du Team Salomon.

« Avec les skieurs alpinistes, les fondeurs et les marathoniens, on se chambre pas mal pour savoir quel profil prendra le dessus, sourit cet habitué des longues distances. Ce qui est vraiment sympa, c’est qu’on va tous sortir de notre cadre habituel pour se jeter dans l’inconnu. » Même ces champions pourraient vivre samedi les 400 m les plus difficiles de toute leur carrière.