VIDEO. OL-PSG: Décidément, même à l’arraché, les Lyonnaises restent les reines d’Europe

FOOTBALL FEMININ Lyon a eu besoin de passer par les tirs au but pour battre le PSG (0-0, 7-6), ce jeudi à Cardiff lors de la finale de la Ligue des champions…

Jérémy Laugier

— 

Wendie Renard, Gérard Prêcheur et tout l'OL ont bondi de joie après la séance de tirs au but remportée ce jeudi.
Wendie Renard, Gérard Prêcheur et tout l'OL ont bondi de joie après la séance de tirs au but remportée ce jeudi. — JAVIER SORIANO / AFP
  • Pour une fois, l’armada offensive lyonnaise s’est créé très peu d’occasions de but
  • Mais comme face à Wolfsburg la saison passée, déjà en finale de Ligue des champions, Sarah Bouhaddi s’est montrée décisive dans l’exercice des tirs au but
  • Même quand le PSG est tout proche de l’OL, ce sont les Lyonnaises qui raflent toujours les trophées

A défaut de grandes envolées offensives, la première finale de Ligue des champions franco-française a offert un drôle de suspense, ce jeudi à Cardiff. Comme en finale de Coupe de France le 20 mai, l’OL l’a emporté aux tirs au but contre le PSG (0-0, 7-6).

>> A lire aussi : Au bout de la nuit, Lyon s'impose en Coupe de France contre le PSG après une séance de tirs au but incroyable!

Alex Morgan était trop juste. C’était l’un des principaux feuilletons avant cette finale de Ligue des champions. Touchée aux ischios 19 jours plus tôt, Alex Morgan a tout tenté afin d’être prête pour le match le plus important de l’année. Après une entame assez discrète, la star américaine a dû céder sa place à Elodie Thomis dès la 23e minute de jeu. Une rechute à la cuisse concluant probablement d’une triste manière l’aventure française mitigée d’Alex Morgan durant cinq mois.

L’OL n’est plus si sûr de sa force. En avril 2016, les Lyonnaises avaient ridiculisé le PSG 7-0 en demi-finale aller de Ligue des champions au Parc OL. En un an, le gouffre s’est comblé d’une manière assez spectaculaire. Si elles ont encore eu la mainmise globale sur le jeu, les joueuses de Gérard Prêcheur ont obtenu très peu d’occasions franches, hormis un manqué inhabituel d’ Ada Hegerberg devant Kiedrzynek (52e).

Parfois malmenées par la vista de leur ancienne partenaire Shirley Cruz, les Lyonnaises se sont en plus fait peur défensivement, comme sur une parade assez miraculeuse de Sarah Bouhaddi devant Cruz (33e) et une occasion en or massif encore déclenchée par la Costaricienne et gâchée par Marie-Laure Delie (63e).

>> A lire aussi : Pourquoi la finale de Ligue des champions 100% française s'annonce si bouillante

Sarah Bouhaddi libère Lyon. Comme la saison passée en finale européenne contre Wolfsburg ou le 20 mai en finale de la Coupe de France, déjà face au PSG, l’OL a su maîtriser l’exercice des tirs au but. En inscrivant l’ultime tentative (après un arrêt face à Geyoro), contrairement à son homologue Kiedrzynek juste avant, la gardienne lyonnaise Sarah Bouhaddi a offert à son club un deuxième triplé de rang.

Et accessoirement une quatrième Ligue des champions. En face, Paris doit se contenter d’une simple Coupe de France en 2010. Pire, les joueuses de Patrice Lair devront suivre la compétition reine à la télévision la saison prochaine.