Haute-Savoie: Elle étouffe son bébé juste après avoir accouché

FAITS DIVERS La jeune mère, âgée de 18 ans, est passée aux aveux, reconnaissant avoir ensuite abandonné l'enfant dans un champ...

C.G. avec AFP

— 

Des policiers, illustration
Des policiers, illustration — JEAN-PIERRE MULLER / AFP

Elle a fini par avouer assez rapidement. Une jeune femme de 18 ans, issue de la communauté des gens du voyage, a reconnu devant les enquêteurs qu’elle avait bien étouffé son nouveau-né, juste après avoir accouché seule.

Le corps du nourrisson avait été découvert mardi dernier dans un champ situé sur la commune de Viry en Haute-Savoie, à proximité du camp. Ce sont des membres de la communauté qui l’avaient trouvé. Le pasteur du groupe avait alors alerté les forces de l’ordre avant de servir de lien pour que les investigations se passent dans le calme, malgré un important déploiement de gendarmes.

Déni ou grossesse cachée ?

Rapidement, la maman de l’enfant avait été identifiée et placée en garde à vue. L’autopsie du bébé avait révélé qu’il « était né vivant et viable ». La jeune femme, présentée le lendemain des faits à la juge d’instruction, a expliqué son geste « par la panique ». « Elle aurait découvert sa grossesse au moment de l’accouchement », explique Véronique Denizot, procureure de la République à Annecy, confirmant une information du journal local Le Messager.

« Est-ce un déni de grossesse ou a-t-elle dissimulé sa grossesse pour des raisons qu’il lui appartiendra d’expliquer ? Des expertises psychologiques vont avoir lieu », ajoute-t-elle L’enquête est « compliquée » par « la barrière de la langue » car la jeune femme « ne parle que le gitan italien et il n’y a que trois interprètes au niveau national ».

Le père de l’enfant n’a pas encore été identifié. Mise en examen du chef de « meurtre sur mineur de moins de 15 ans », la maman a été placée en détention provisoire.