Grenoble: Une mère condamnée à deux ans de prison pour avoir étranglé et congelé son bébé

JUSTICE Après un déni de grossesse, la jeune femme avait étranglé son enfant...

E.F.

— 

La mère de famille a été condamnée à cinq ans de réclusion dont trois ans avec sursis.
La mère de famille a été condamnée à cinq ans de réclusion dont trois ans avec sursis. — PureStock - Sipa

Elle a expliqué pendant les deux jours de procès comment elle en est arrivée à commettre l’irréparable. Mardi soir, Laëtitia Fabaron, une mère de famille de 32 ans, a été condamnée à 5 ans de réclusion criminelle, dont deux ans ferme, par la cour d’assises de l’Isère pour avoir tué et congelé son bébé il y a cinq ans.

En mai 2012, après un déni de grossesse, la jeune femme, déjà maman de deux enfants de 2 et 8 ans, avait accouché seule dans sa salle de bain à Moirans (Isère). « Paniquée par les cris du bébé » et « voulant le faire taire », elle avait alors étranglé le nouveau-né puis avait dissimulé son corps dans le congélateur. Son nouveau compagnon avait donné l’alerte après avoir fait la macabre découverte, un an plus tard.

>> A lire aussi : Infanticide: une mère acquittée par les assises de Saône-et-Loire

« Je suis un monstre »

« Avant de vivre ça, je disais que ces femmes c’étaient des monstres, des folles. C’est très dur de faire comprendre aux gens ma souffrance. Ce jour-là, j’ai vécu un cauchemar dans ma salle de bain, je m’en veux encore et je m’en voudrai toujours, j’étais seule », a témoigné cette mère de famille au micro de RTL.

« Je suis un monstre, je n’accepterai jamais ce que j’ai fait. Je redoute la prison pour mes enfants, car ils sont innocents dans cette affaire. Ils ont besoin de leur maman. Je pense que je suis une bonne maman », a ajouté la jeune femme qui comparaissait libre depuis lundi à Grenoble.

A l’issue du procès, Laëtitia Fabaron, qui a déjà effectué plusieurs mois de détention provisoire dans le cadre de cette affaire, a été incarcérée à Lyon.