Collégienne brûlée à Annecy: La garde à vue de l’agresseuse prolongée

FAITS DIVERS Une jeune fille 15 ans a été gravement brûlée mercredi, aspergée d’essence par une élève du même âge…

A.I. avec AFP

— 

Les faits se sont déroulés au collège le Semnoz à Seynod (Haute-Savoie)
Les faits se sont déroulés au collège le Semnoz à Seynod (Haute-Savoie) — Capture d'écran Google street view

On apprenait mercredi qu’une adolescente de 15 ans avait été brûlée dans la cour de son établissement scolaire, le collège Semnoz à Seynod (Haute-Savoie), aspergée d’essence puis enflammée par une autre élève du même âge.

La garde à vue de l’agresseuse a été prolongée jeudi tandis que l’état de santé de la victime était « stationnaire », selon une source judiciaire.

« Sous coma artificiel »

Transportée en urgence au Centre des grands brûlés à Lyon, la jeune victime a été « placée sous coma artificiel ». Elle serait touchée au visage, au dos et aux épaules.

L’auteure présumée de l’agression avait quant à elle été interpellée peu après avoir quitté le collège mercredi et placée en garde à vue « sous la qualification de tentative d’assassinat ».

L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie d’Annecy.