Pédophilie dans l'Eglise: Le cardinal Barbarin cité à comparaître... le diocèse de Lyon réagit

JUSTICE L’Eglise « déplore un acharnement qui se trompe de cible »…

V.V.

— 

L'enquête pour «non-dénonciation» d'agressions sexuelles sur mineurs et «non-assistance à personne en danger», dans laquelle le cardinal Philippe Barbarin a été mis en cause, a été classée sans suitepar le procureur de la République de Lyon.
L'enquête pour «non-dénonciation» d'agressions sexuelles sur mineurs et «non-assistance à personne en danger», dans laquelle le cardinal Philippe Barbarin a été mis en cause, a été classée sans suitepar le procureur de la République de Lyon. — Laurent Cipriani/AP/SIPA
  • Des victimes présumées du père Preynat, accusé de pédophilie, ont annoncé mardi vouloir citer le cardinal Barbarin à comparaître devant le tribunal correctionnel
  • « Un recours judiciaire qui ne semble justifié par aucun élément nouveau », estime le diocèse de Lyon

Un peu plus de 24 heures après, l’Eglise réagit. Alors que des victimes présumées du père Preynat, accusé de pédophilie, ont annoncé ce mardi vouloir citer le cardinal Barbarin à comparaître devant le tribunal correctionnel, le diocèse de Lyon a publié un communiqué ce mercredi.

« Comment comprendre ce recours judiciaire ? »

Dans un long message, l’Eglise catholique de Lyon s’appuie sur les premières décisions de justice pour, ensuite, regretter cette nouvelle procédure. « L’enquête préliminaire avait pourtant été classée sans suite au 1er août 2016, après plusieurs mois d’investigations, de perquisitions et plusieurs dizaines d’heures d’auditions, peut-on lire dans le communiqué. Le diocèse de Lyon regrette qu’une nouvelle action de justice ait été préférée à un dialogue, pourtant plusieurs fois proposé par les autorités diocésaines à la Parole Libérée. Comment comprendre ce recours judiciaire alors même qu’il ne semble justifié par aucun élément nouveau ? Le Procureur de la République de Lyon avait, dans un avis, particulièrement motivé, jugé qu’aucune infraction n’avait été commise par le cardinal. »

>> A lire aussi: Comment le cardinal Barbarin va finalement se retrouver devant la justice

Et l’Eglise Lyon de conclure ainsi son communiqué : « Si le diocèse comprend le désir de justice des victimes du P. Preynat et leur regret de ne pas avoir porté plainte à temps, il ne peut que déplorer un acharnement qui se trompe de cible et qui disperse les énergies inutilement au regard de l’objectif commun : la lutte contre la pédophilie. Le cardinal Barbarin veut redire à chacun sa disponibilité, son désir de rencontrer les victimes qui le souhaitent et sa détermination à lutter avec toute la société française contre ce fléau. Il prie pour chacune des victimes, connues ou inconnues, et il appelle les catholiques à s’unir à lui à cette intention. »

Pour rappel, il est reproché au cardinal Barbarin d’avoir protégé pendant des années le père Preynat en ne le dénonçant ni à la justice, ni à la police.