Portée par le tourisme, la reprise économique se confirme en Auvergne-Rhône-Alpes

ECONOMIE Un rapport de l'Insee met en avant les bons résultats économiques de la région...

Vincent Vantighem

— 

A Lyon, le 8 juillet 2014. Place des Terreaux
A Lyon, le 8 juillet 2014. Place des Terreaux — Elisa Riberry / 20 Minutes
  • Entamé en 2015, le renouveau s’est confirmé en 2016 grâce, notamment, à plusieurs secteurs porteurs
  • Les transports restent fragiles et l’agriculture souffre toujours

Un bilan économique de l’Insee sur l’année 2016, publié ce mardi, confirme le renouveau de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Grâce à différents secteurs et activités, ce regain de forme entamé en 2015 s’est notamment traduit dans les chiffres du chômage.

Les indicateurs de bonne santé. La confirmation de ce renouveau économique se retrouve dans les chiffres du chômage. Selon le rapport, le travail salarié « progresse à un rythme plus soutenu que l’année précédente, où les gains d’emploi étaient pourtant les plus élevés depuis la crise survenue en début de décennie ». Dans le détail, le chômage des jeunes recule grâce, notamment, à une politique d’encouragement à l’embauche. Le rapport présente toutefois un gros bémol puisque la situation des plus de 50 ans ne s’améliore pas, tout comme celle des femmes.

Pour accompagner ce retour (relatif) à l’emploi, l’Insee souligne la forte croissance de la création de certains types d’entreprise, de l’ordre de 9,7 % pour les entreprises individuelles. De manière générale, « les créations d’entreprises en Auvergne-Rhône-Alpes représentent 12 % du total national », indique même l’institut.

Les secteurs porteurs. La Région se porte mieux, merci le tourisme ! Selon le rapport, « en 2016, la fréquentation touristique s’établit à 35 millions de nuitées. Elle progresse à la fois dans les hôtels (+ 4,5 %) et dans les campings (+ 3,3 %). Elle a notamment bénéficié d’une forte affluence pendant l’Euro 2016 [avec des matches à Lyon et Saint-Etienne] et du retour de la fête des Lumières. Le nombre de nuitées atteint dans la région son plus haut niveau de la décennie. » Dans le détail, la métropole lyonnaise a particulièrement porté ce secteur.

>> A lire aussi : En plein essor, le coworking révolutionne l'immobilier d'entreprise

Le secteur de la construction participe également au bon bilan de la région puisque les ventes de logements neufs ont retrouvé leur niveau de 2010 (+15 % par rapport à 2015). Les promoteurs immobiliers se félicitent aussi de l’augmentation des locations. Cette forte demande profite au secteur du BTP puisque la construction de logements neufs progresse. « En 2016, 50.000 logements sont mis en chantier, soit une hausse de 10 % par rapport à 2015 », indique ainsi l’Insee. Cette croissance reste certes modérée mais elle est suffisamment notable pour inciter les professionnels du secteur à se montrer optimistes.

Les activités en souffrance. Derrière ce regain de forme se trouvent toutefois des secteurs en difficulté. C’est surtout le cas de l’agriculture où l’année 2016 a été marquée par « une récolte de céréales moyenne, de fortes pertes en fruits mais une très belle production viticole ». L’Insee pointe également le faible prix du lait et de la plupart des productions animales qui mettent les agriculteurs en grande difficulté.

>> A lire aussi : Saint-Etienne: Un train supersonique pour rejoindre Lyon en huit minutes?

Au niveau des transports, si le secteur automobile se porte mieux (+ 5,5 % d'immatriculations de voitures neuves), le fret routier et les déplacements par train sont à la baisse (TGV et TER). Pour ces derniers, la SNCF semble notamment souffrir d’un changement de comportement des usagers (covoiturage, autocars…).