Législatives: Najat Vallaud-Belkacem donnée perdante à Villeurbanne

POLITIQUE Selon un sondage Ifop-Fiducial, l’ancienne ministre de l’Education nationale serait battue par le candidat investi par la République en Marche dans la sixième circonscription du Rhône…  

C.G.

— 

Najat Vallaud-Belkacem, qui se présente dans la 6e circonscription du Rhône, est donnée perdante selon un sondage Ifop-Fiducial, publié le 21 mai. 
Photo :Reynaud Julien/SIPA
Najat Vallaud-Belkacem, qui se présente dans la 6e circonscription du Rhône, est donnée perdante selon un sondage Ifop-Fiducial, publié le 21 mai. Photo :Reynaud Julien/SIPA — SIPA

Des mois qu’elle prépare le terrain. Mais la dynamique Macron pourrait bien l’empêcher d’atteindre ses objectifs. Najat Vallaud-Belkacem, qui ambitionne de décrocher son premier poste de député, pourrait échouer dans sa quête. C’est ce que laisse entrevoir un sondage Ifop-Fiducial, réalisé dimanche pour Lyon Capitale, Sud Radio et Le Journal du Dimanche.

L’ancienne ministre de l’Education nationale, qui se présente à Villeurbanne (circonscription historiquement favorable au PS), serait battue par l’entrepreneur Bruno Bonnell, investi la République en Marche. Au premier comme au second tour.

>> A lire aussi : La campagne de Najat Vallaud-Belkacem à Villeurbanne s'annonce musclée

Elle recueillerait 19 % des intentions de vote au premier tour contre 30 % pour Bruno Bonnel. Ce qui lui permettrait néanmoins de se qualifier pour le second tour puisque Laurent Legendre (France insoumise) et Emmanuelle Haziza (Les Républicains) seraient derrière avec respectivement 17 % et 13 % des suffrages.

Un meilleur score que celui de Benoît Hamon ?

L’écart entre les deux candidats resterait important au second tour puisque Bruno Bonnel, qui n’avait jamais fait de politique avant de soutenir Emmanuel Macron, l’emporterait avec 60 % des voix.

L’ancienne ministre de l’Education pourra néanmoins se consoler en disant que sa candidature fédère plus que celle de Benoît Hamon, qui avait réalisé 9 % au premier tour de la présidentielle.