Ain: Un maire remporte son bras de fer face aux gens du voyage

FAITS DIVERS Une soixantaine de caravanes avaient élu domicile sur le terrain de foot de la commune alors qu’une aire d’accueil est à disposition…

G.D.

— 

La commune de Thil, dans l'Ain.
La commune de Thil, dans l'Ain. — Google Maps

Le conflit durait depuis plusieurs jours. Vendredi soir, le maire de Thil, une commune de l’Ain, non loin de Lyon, a remporté son bras de fer face à un groupe de gens du voyage qui s’était installé illégalement sur le stade de football de la commune, rapporte Le Progrès.

Recours rejeté

Une soixantaine de caravanes avaient élu domicile sur la pelouse dimanche. Malgré l’intervention du maire, Bruno Loustalet, le groupe avait refusé d’aller s’installer sur une aire d’accueil provisoire située dans une ZAC.

L’élu avait réclamé et obtenu auprès de la préfecture que les caravanes quittent les lieux. Le recours déposé auprès du tribunal administratif par le groupe de gens du voyage avait, en revanche, été rejeté.

Dans la soirée de vendredi, les caravanes avaient plié bagage.