Législatives: «Guérillas», «petites intrigues»… Thierry Braillard se met en retrait de la vie politique

POLITIQUE L'ancien secrétaire d’Etat aux Sports a annoncé ce lundi retirer sa candidature dans la première circonscription du Rhône, où il avait été élu en 2012...

Jérémy Laugier

— 

Thierry Braillard, ici lors de la sortie du Conseil des ministres à l'Elysée, en octobre 2016. Nicolas Messyasz
Thierry Braillard, ici lors de la sortie du Conseil des ministres à l'Elysée, en octobre 2016. Nicolas Messyasz — SIPA
  • Thierry Braillard avait perdu le soutien de Gérard Collomb dans la première circonscription du Rhône, où il avait été élu en 2012.
  • L’ancien secrétaire d’Etat aux Sports va retourner à son activité professionnelle, celle d’avocat au barreau de Lyon.

La situation devenait très tendue dans la première circonscription du Rhône en vue des législatives. Le député sortant Thierry Braillard et le maire du 5e arrondissement de Lyon Thomas Rudigoz bataillaient en effet pour obtenir l’investiture d’En marche !. Soutenu en 2012 par Gérard Collomb et élu, Thierry Braillard s’est cette fois vu préférer Thomas Rudigoz auprès du sénateur-maire de Lyon, très proche d’Emmanuel Macron.

>> A lire aussi: A Lyon, deux candidats de gauche se disputent les faveurs d'En marche!

Une manœuvre qu’a très mal vécue l’ancien secrétaire d’Etat aux Sports (de 2014 à 2017), qui vient d’adresser ce lundi une lettre aux militants du PRG. « Le non-respect de la parole donnée, les guérillas menées et petites intrigues ne correspondent guère à l’idée que je me fais de la politique », explique Thierry Braillard, qui a donc décidé de « renoncer à [se] présenter à l’élection législative ».

« Je vais me consacrer à nouveau à mon activité professionnelle d’avocat »

Redoutant « l’élection de la candidate de la droite dure et conservatrice [Anne Lorne] dans cette circonscription pourtant ancrée à gauche », celui-ci explique vouloir « privilégier l’intérêt général ».

Thierry Braillard conclut sa déclaration en annonçant même abandonner la vie politique : « Je me mets en retrait de la vie publique afin de me consacrer à nouveau à mon activité professionnelle, celle d’avocat au barreau de Lyon. »