ASSE-PSG: «Quand vous perdez 5-0, c'est difficile d’en profiter»… La der' mitigée de Christophe Galtier dans le Chaudron

FOOTBALL Coach des Verts depuis décembre 2009, Christophe Galtier a subi sa plus lourde défaite (0-5) à l'occasion de son dernier match à Geoffroy-Guichard, dimanche face au PSG...

A Saint-Etienne, Jérémy Laugier

— 

Christophe Galtier a longuement salué les deux kops du Chaudron, dimanche après le lourd revers contre le PSG (0-5).
Christophe Galtier a longuement salué les deux kops du Chaudron, dimanche après le lourd revers contre le PSG (0-5). — PHILIPPE DESMAZES / AFP
  • En près de huit ans, Christophe Galtier a redressé l’ASSE en installant durablement le club dans la lutte aux places européennes
  • Mais le coach des Verts va partir, après 361 matchs officiels, au terme d’une saison décevante, à l’image de l’impitoyable 5-0 infligé dimanche par le PSG

C’est groggy, comme toute son équipe, que Christophe Galtier a assisté au cinquième but de Julian Draxler (0-5, 90e), dimanche à l’occasion de son dernier match en tant qu’entraîneur stéphanois dans le Chaudron. L’histoire retiendra que pour sa 359e rencontre officielle en tant que coach principal des Verts (à partir de décembre 2009), il a vécu la pire déroute du club dans son antre depuis plus de 21 ans (0-5 contre Auxerre en novembre 1995).

>> A lire aussi: «Avant de penser à la Ligue des champions, il faudra penser à la Ligue 1»… Paris régale mais cède sa couronne

A cet instant, l’enthousiasme général qui entourait cette soirée s’était pourtant à peine dissipé dans les deux kops, plus fidèles que jamais à leur équipe malmenée et à l’arrêt en cette fin de saison (2 succès lors des 13 derniers matchs, toutes compétitions confondues). Dès l’entrée des joueurs sur la pelouse, ils ont multiplié chants, banderoles et fumigènes, portés aussi par la célébration des 25 ans des Green Angels dans le kop sud.

En première mi-temps, les Magic Fans ont déployé trois banderoles pour rendre hommage à Christophe Galtier.
En première mi-temps, les Magic Fans ont déployé trois banderoles pour rendre hommage à Christophe Galtier. - Jérémy Laugier/20 Minutes

« Je n’ai pas apprécié l’hommage à sa juste valeur »

Un tifo organisé par le club en l’honneur de Christophe Galtier a également été déployé sur toute la tribune Henri-Point, complétant un hommage marqué par des messages de supporters sur les écrans géants et le programme officiel du match lui étant consacré. Au coup de sifflet final, l’ancien adjoint d’Alain Perrin a vite reçu une étreinte du toujours classieux Maxwell, puis de son ancien joueur Blaise Matuidi. Il s’est également vu remettre la médaille de la ville des mains du maire, un tableau à son effigie et une très symbolique lampe de mineur.

S’il a tenu à adresser un message devant les Magic Fans et qu’il a pris de longues minutes à saluer le Chaudron, tout en gardant de la retenue, Christophe Galtier espérait évidemment un autre clap de fin dans le Forez. « Pour tout le monde, j’aurais aimé que notre match soit d’un autre niveau, a confié celui qui reviendra vite ''en tant que supporter''. Ça ne gâche pas l’hommage que m’ont rendu le club et les quatre tribunes. Mais je ne l’ai pas apprécié à sa juste valeur. Et heureusement car c’est ça, respecter Geoffroy-Guichard. »

Une rupture bénéfique pour les deux parties ?

« Le coach a eu l’hommage qu’il méritait d’avoir. Il y avait une ambiance fantastique ce soir et on aurait voulu faire mieux pour les supporters et pour lui », a précisé Loïc Perrin, capitaine d’une ASSE actuellement 8e en Ligue 1, soit potentiellement son pire classement depuis six ans (10e en 2011). Dans ce contexte, Christophe Galtier n’a pas pu se lâcher comme il aurait pu l’espérer, lui le deuxième entraîneur en poste en Europe avec la plus grande longévité sur un banc (derrière Arsène Wenger).​

​« Beaucoup de gens qui ont vécu des moments comme ça m’ont dit d’en profiter, de rester longtemps sur le terrain, d’échanger et de communier. Mais malheureusement, quand vous perdez 5-0 à domicile, c’est difficile d’en profiter », a logiquement rappelé celui qui est aussi revenu sur « les valeurs des Verts qu’il faudra toujours garder : humilité et solidarité ». Dans une touchante sortie, il a conclu dimanche : « Personne n’est malade, la vie continue ». Usés cette saison, Christophe Galtier tout comme l’ASSE se porteront peut-être même mieux après s’être quittés très bons amis.