Isère: Ours, hospitalité, températures extrêmes... Un jeune couple traverse les Etats-Unis à vélo

AVENTURE Partis en mars dernier, Pauline et Alexandre termineront leur périple cette semaine…

Vincent Vantighem
— 
Pauline et Alexandre à Superior (Arizona)
Pauline et Alexandre à Superior (Arizona) — Pauline Chabert et Alexandre Solitaire
  • Fans de sport, les deux amoureux ont voulu vivre une aventure commune extraordinaire
  • Le parcours, long de 5.500 km, prévoir la traversée de huit états

Traverser les Etats-Unis à vélo… C’est le pari fou que s’apprêtent à achever Pauline et Alexandre, jeune couple domicilié à Coublevie (Isère). Partis en mars dernier, ils ont parcouru plus de 4.500 kilomètres d’un périple qui doit les faire rejoindre la côte Est (Miami, Floride) à la côte Ouest (Los Angeles, Californie). A l’occasion d’une pause à San Diego, ils ont pris un peu de temps pour raconter leur aventure à 20 Minutes.


« On est en avance sur notre programme, se réjouissent-ils. On a modifié notre itinéraire de départ car, entre Phoenix et Los Angeles, il n’y a que des autoroutes. On termine donc en longeant la côte Ouest. » Lancé l’hiver dernier, ce projet prévoit en effet un long parcours de 5.500 kilomètres à travers huit états et une arrivée à Los Angeles le 19 mai. Une expérience partagée, via les réseaux sociaux, avec deux écoles de Coublevie et de Têche.

100 kilomètres en moyenne par jour

Munis de vélos équipés de sacoches et d’une remorque, ils sont allés à la découverte d’un vaste pays, enchaînant des secteurs désertiques et des zones à la nature luxuriante. « La semaine dernière a été la plus dure. On a commencé avec plus de 40 degrés, puis on a affronté des rafales de vent pour terminer à 1 degré et de la neige ! » Question hébergement, ils ont aussi dû s’adapter : « Camping, hôtels… Mais on a souvent été invités à dormir chez des gens étonnés de ce que nous sommes en train de faire. Des restaurants nous ont même payé des repas. »


Serpents, scorpions, alligators… et même un ours

Pour terminer ce périple dans les temps, les deux aventuriers tournent à près de 100 kilomètres en moyenne par jour. « Ce n’est pas trop dur, à part les 30 kilomètres de montée d’un col au Nouveau-Mexique », sourient-ils. Il faut dire que Pauline (qui aura 25 ans le 25 mai) et Alexandre (29 ans) sont fans de sport. Ils se sont rencontrés dans un club d’athlétisme et ont déjà parcouru le Népal à pied. « Cette expérience nous procure un tel bonheur, s’enthousiasme Alexandre, par ailleurs agent de la police municipale. La vie à vélo est plus facile : on ouvre grand les yeux et on profite. L’accueil des gens est aussi fantastique. Je serai désormais plus ouvert sur les autres. » « Je suis agréablement surprise par l’hospitalité qu’on nous réserve, ajoute Pauline. Beaucoup nous ont invités à dormir chez eux, juste par générosité. »

Mais ils ont aussi fait des rencontres moins… conviviales. Outre les scorpions et serpents à éviter, ils ont aussi « croisé des alligators en Floride. Et, un jour, dans un espace de camping d’uneréserve naturelle, on a aperçu un ours à 100 mètres de nous. Comme il était petit, on s’est dit que la mère ne devait pas être loin. On est partis ! »

Autant de souvenirs qu’ils partageront à leur retour. Une exposition est ainsi prévue à la mairie de Coublevie et des rencontres avec les écoliers. En attendant une prochaine aventure… « On est prêts à repartir, un tel voyage, ça donne envie ! » Mais la future destination n’est pas encore connue.