VIDEO. Lyon: Atteint de myopathie, il lance un défi à Cyril Hanouna

HANDICAP Mehdi Belbachir, 25 ans, interpelle l’animateur de « Touche Pas à mon Poste » pour qu’il l’intègre parmi ses chroniqueurs…

Caroline Girardon

— 

Mehdi Belbachir, 25 ans, atteint de myopathie, lance un défi à Cyril Hanouna: l'embaucher en tant que chroniqueur.
Mehdi Belbachir, 25 ans, atteint de myopathie, lance un défi à Cyril Hanouna: l'embaucher en tant que chroniqueur. — M. Belbachir
  • Mehdi Belbachir est atteint d’une myopathie qui l’oblige à se déplacer en fauteuil roulant depuis l’âge de 8 ans.
  • Fan de l’émission TPMP, il lance un défi à Cyril Hanouna afin de pouvoir intégrer son équipe de chroniqueurs
  • Il déplore le fait que les personnes handicapées ne soient pas assez visibles à la télévision

Cyril Hanouna ? L’un de ses animateurs préférés. Mehdi Belbachir, 25 ans, le confesse volontiers : « Il ne manque sous aucun prétexte » l’émission Touche Pas à Mon poste, fidèle au rendez-vous chaque jour. « Sa bande de chroniqueurs sait divertir. Ils me font oublier les tracas du quotidien », explique le jeune Lyonnais, qui a décidé de lancer un défi à son idole. Il a posté un début de semaine une vidéo sur son profil Facebook dans laquelle il interpelle l’animateur.

Son rêve serait d’intégrer « cette grande famille » en devenant chroniqueur. Jusque-là, rien de surprenant. Mais le jeune homme a une particularité. Il est atteint d’une maladie dégénérative, une «myopathie des ceintures » qui lui a fait perdre l’usage de ses jambes et qui l’oblige à se déplacer en fauteuil roulant depuis l’âge de huit ans. Et les fauteuils roulants, on n’en voit guère sur les plateaux de télévision.

« Etre en fauteuil n’empêche pas d’avoir de l’humour »

« Les gens ont souvent des appréhensions ou des a priori. Ils ne savent pas comment se comporter lorsqu’ils sont confrontés au handicap », constate-t-il. « Mais au fond, on est comme tout le monde. Etre en fauteuil n’empêche pas d’avoir de l’humour, ni d’avoir un avis sur des programmes télévisés, des livres ou des films », poursuit le jeune homme, qui espère au moins être invité à participer une fois à l’émission.

« L’objectif sera bien évidemment d’être embauché à la rentrée mais être invité à réaliser une chronique une fois serait déjà bien », lâche Mehdi, admettant que son défi est ambitieux.

Il carbure aux défis

L’exemple de Capucine Anav, qu’il avait rencontrée sur Lyon, l’a motivé. « Si elle y est arrivée, pourquoi pas moi ? Le fait d’être en fauteuil roulant ne doit pas être un obstacle », insiste-t-il. Il faut dire que le garçon, titulaire d’un Bac Pro en comptabilité, a de la suite dans les idées.

En 2014, comprenant qu’il n’aurait jamais les moyens de passer son permis mais surtout d’acquérir une voiture adaptée à son handicap, il avait lancé un appel à la solidarité auprès des internautes afin de récolter 130.000 euros.

La mobilisation avait fini par payer. « Depuis ce jour, je me suis dit qu’il fallait que je me lance d’autres défis. Surtout si cela permet de montrer davantage de personnes handicapées dans les programmes de divertissements ou d’informations. Il faut dire la vérité : on en voit jamais à la télévision… sauf dans les émissions qui leur sont consacrées », conclut Mehdi.