Lyon: Trois fossoyeurs détroussaient les cadavres lors des exhumations

FAITS DIVERS Les trois fossoyeurs profitaient d’exhumations pour dépouiller les cadavres. Ils ont été jugés avec un marbrier ce mardi à Lyon, quatre ans après les faits…

Floriane Riquelme

— 

Illustration d'un cimetière lyonnais
Illustration d'un cimetière lyonnais — JEFF PACHOUD AFP

Trois fossoyeurs et un marbrier ont été jugés ce mardi à Lyon, pour avoir dépouillé des personnes décédées lors de leurs exhumations dans des cimetières de Lyon et de Villeurbanne. Seuls deux des accusés étaient présents au tribunal.

150 bijoux et des dents en or prélevés sur les cadavres

En septembre 2013, une gardienne du cimetière de la Guillotière, dénonce son ancien compagnon, fossoyeur de métier. Accompagné de deux collègues, il tire profit d’exhumations pour détrousser les cadavres. Durant trois ans, ils récupèrent 150 bijoux et des dents en or directement sur les corps et les revendent à des « gitans », avoue l’un des accusés. Le bénéfice de leur macabre activité s’élèverait à 6.000 euros d’après Le Progrès.

L’un des hommes, qui était absent au tribunal, nie les faits. Une boucle d’oreille et un dentier ont pourtant été saisis par les policiers dans son casier. Il écope donc de la peine la plus sévère : 10 mois ferme. En ce qui concerne les deux autres fossoyeurs, ils sont condamnés à dix mois de prison avec sursis. Ils doivent également payer une amende et verser 3.000 euros aux Pompes funèbres intercommunales au titre du préjudice moral. Le marbrier, présent à la barre, repart avec une amende de 1.000 euros pour trafic de pierres tombales.