Législatives: A Lyon, deux candidats de gauche se disputent les faveurs d'En marche!

LEGISLATIVES Le député sortant Thierry Braillard, secrétaire d’Etat aux sports et Thomas Rudigoz, le maire du 5e arrondissement de Lyon bataillent ferme pour obtenir l’investiture du parti d’Emmanuel Macron…

Caroline Girardon

— 

Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux sports et député de la 1ere circonscription a été lâché par le maire de Lyon.
Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux sports et député de la 1ere circonscription a été lâché par le maire de Lyon. — J.E.E/SIPA
  • Situation tendue dans la première circonscription du Rhône, où deux candidats revendiquent l'investiture En marche ! pour les législatives
  • Thierry Braillard n'a cette fois pas le soutien de Gérard Collomb, le maire de Lyon, qui a préféré adouber le maire du 5e arrondissement

Ça chauffe sur la colline de Fourvière. Depuis quelques semaines, deux candidats se livrent un duel sans merci pour obtenir l’investiture d’En marche ! dans la première circonscription du Rhône : Thierry Braillard, député sortant et Thomas Rudigoz, le maire du 5e arrondissement. Un duel qui pourrait bien être arbitré par Gérard Collomb, le maire de la ville.

>> A lire aussi : Présidentielle: En Marche! se met en route pour les législatives

Il y a cinq ans, Collomb avait tout mis en œuvre pour plomber la candidature de l’écologiste Philippe Mérieux, investi par le PS dans la 1re circonscription, en affichant ouvertement son soutien à Thierry Braillard, qui se présentait en dissident sous l’étiquette PRG. Pari réussi. Mais aujourd’hui la relation entre les deux hommes semble davantage tendue.

« Décision stupide »

Gérard Collomb a tout simplement lâché son poulain, préférant adouber cette fois Thomas Rudigoz. Ce dernier, a depuis longtemps les faveurs de Caroline Collomb, l’épouse du maire, qui n’apprécie guère le secrétaire d’Etat aux Sports et qui ne l’a jamais caché. Mais ce choix interpelle. A commencer par Roland Bernard, proche de Thierry Braillard. « C’est une décision stupide », lâche l’homme. « Ami depuis 40 ans avec le maire de Lyon » et « depuis 27 ans avec Braillard », il admet « mal vivre la situation ».

>> A lire aussi : Législatives: Qui peut devenir candidat du parti de Macron?

« Thierry Braillard n’est pas un opportuniste, il n’a pas attendu le dernier moment pour soutenir Emmanuel Macron. Je ne comprends pas cette façon de le punir », s’interroge-t-il, saluant au passage « l’excellent travail » de Braillard au gouvernement. Et d’ajouter : « J’ai été au combat avec Collomb, j’étais là dans les années difficiles et je ne comprends pas les positions de son épouse. Je pensais qu’aujourd’hui, la politique était moins clanique et plus responsable ».

« Son soutien joue beaucoup »

En face, Thomas Rudigoz, qui s’est engagé dès le mois de janvier dans le mouvement En marche !, reconnaît que le soutien de Collomb est « décisif » par rapport à l’influence qu’il peut avoir sur Emmanuel Macron. Le maire de Lyon lui a d’ailleurs fait rencontrer le nouveau Président de la République lors du meeting de la Villette.

« Gérard Collomb est l’une des figures du mouvement En marche !. Le fait de me soutenir joue beaucoup », admet l’élu qui annonce qu’il ne maintiendra pas sa candidature s’il ne reçoit pas l’investiture. Il reste toutefois confiant sur ce point.

« La philosophie En marche ! est de ne pas garder à tout prix les élus sortants. Je crois que Thierry Braillard ne l’a pas compris », conclut le maire du 5e.