Présidentielle: A Lyon, Macron fait «mieux que Barack Obama»

POLITIQUE Au QG d’Emmanuel Macron à Lyon, les militants savourent un « événement historique »...

Caroline Girardon
— 
Les partisans d'Emmanuel Macron saluent dimanche soir un
Les partisans d'Emmanuel Macron saluent dimanche soir un — C. Girardon/20 Minutes
  • A Lyon, fief macroniste, les électeurs saluent un résultat historique et l’arrivée d’une « ère nouvelle »
  • Pour certains, Emmanuel Macron fait mieux que Barack Obama

Regard vissé sur l’écran, Caroline Collomb, l’épouse du maire de Lyon, venue avec ses deux filles, attend le décompte. Explosion de joie à l’annonce du résultat. Drapeau français à la main, les partisans du nouveau président de la République scandent « Macron président ». A commencer par Lilou, 9 ans et demi, qui accompagne ses parents. « C’est bien pour la France car il est jeune », sourit la petite fille.

« On avait peur du score, peur que l’abstention fasse davantage défaut », lâche Stéphane, son père, rassuré par les chiffres qui s’affichent à l’écran. « C’est un événement à plus d’un titre. C’est un changement car c’est un nouveau parti, une nouvelle histoire qui s’écrit. On a désormais un président jeune. Il était temps. Cela restera un beau moment, qui j’espère, marquera notre fille », poursuit-il.

>> A lire aussi : «Je défendrai la France, j'en prends l'engagement», déclare Macron...

« Plus de vingt points d’écart, ça rassure »

Clément, 31 ans et Simon, 33 ans confessent que le « score leur importait plus que la victoire en elle-même ». « Avant le débat du second tour,Marine Le Pen était créditée de 42 % des intentions de vote. J’espérais que ce débat fasse réagir les Français. C’est visiblement le cas », énonce le premier. « Voir qu’il y a finalement plus de vingt points d’écart entre les deux, ça rassure », souffle le second.

« Il aurait été difficile de vivre aujourd’hui avec le Front national au pouvoir »

A 18 ans, Louise votait pour la première fois. La jeune fille avait pourtant choisi… Benoît Hamon au premier tour « par conviction » même si elle ne « croyait pas en ses chances de qualification ». Dimanche soir, l’étudiante exulte, « heureuse » de la victoire de Macron. « C’est une alternative responsable », lâche-t-elle.

Plus mesurés, Jean-Michel 62 ans et son épouse Chantal, 60, savourent néanmoins le résultat. « J’adhère depuis le début à ses idées progressistes et à son programme qui n’est pas aussi flou que ça. Ce n’était pas gagné d’avance. Il aurait été difficile de vivre aujourd’hui avec le Front national au pouvoir, qui fait une montée spectaculaire depuis vingt ans », explique le sexagénaire. « Le plus important est que le FN ait le score le plus bas possible », abonde sa femme, qui attend désormais « une ère nouvelle où les clivages droite-gauche seront abolis ».

« Mieux qu’Obama »

Oumar, 39 ans, ne manque de superlatifs pour décrire la victoire de son favori. « C’est un événement historique car Emmanuel Macron vient de loin. Il a créé son parti il y a à peine un an », explique-t-il ajoutant qu' « il a fait mieux que Barack Obama » (élu à la tête des Etats-Unis à 48 ans). Sa force ? « Un côté humain qui le porte. Cet état d’esprit fera de lui un bon président », prédit le militant.

>> A lire aussi : A Lyon, dans les bureaux pro-Fillon, on veut «faire barrage au FN»

A l’extérieur du QG, Bruno Bonnell, référent En marche dans le Rhône, enchaîne les interviews. « Nous accueillons ces résultats avec beaucoup de joie. Cela montrer que la France reste la France en rejetant les extrêmes. Les gens ont su se rassembler », déclare-t-il. Et d’ajouter, un œil déjà tourné sur les législatives : « C’est peut-être une nouvelle manière de faire de la politique qui est née ce soir ».

Des propos relayés par David Kimelfeld, le maire du quatrième arrondissement de Lyon : « Il y a de la satisfaction ce soir mais pas de liesse populaire. Il y a de la retenue car il y a encore un gros travail à mener : les législatives », avoue-t-il. « A la suite de sa victoire en 2002, Jacques Chirac n’avait pas su rassembler pour constituer le gouvernement. Emmanuel Macron aura cette responsabilité et je ne doute pas qu’il y parvienne », conclut-il pendant que les cris « on a gagné » raisonnent faiblement dans le QG.

 

>> Résultat de l'élection présidentielle 2017 :

 

>> Comment a voté votre commune ? Le résultat de l'élection présidentielle, ville par ville.