Ajax-OL: Pourquoi Lyon a tellement plus de chances qu'en 2010 d'atteindre une finale européenne

FOOTBALL Cette fois, l'OL a vraiment les moyens de passer le cap des demi-finales de Ligue Europa, dont le match aller se déroule à Amsterdam ce mercredi (18h45)...

Jérémy Laugier

— 

Maxime Gonalons et les Lyonnais avaient semblé bien tendres, le 27 avril 2010, face au Bayern Munich de Bastian Schweinsteiger.
Maxime Gonalons et les Lyonnais avaient semblé bien tendres, le 27 avril 2010, face au Bayern Munich de Bastian Schweinsteiger. — JOHN MACDOUGALL / AFP
  • L’OL a la possibilité de sauver sa saison en atteignant la finale de Ligue Europa
  • Ce serait une grande première dans l’histoire du club, et franchement, Lyon peut y croire

Mine de rien, le football français n’a sans doute jamais été aussi proche de retrouver l’adrénaline d’une finale européenne depuis 13 ans et les revers de Monaco (0-3 contre Porto en C1) et de l’OM (0-2 face à Valence). Jean-Michel Aulas peut légitimement rêver de voir son équipe masculine sacrée le 24 mai à Stockholm, une semaine avant la possible quatrième couronne de sa section féminine.

La demi-finale de Coupe des Vainqueurs de Coupe en 1964 (0-0, 1-1, 0-1 contre le Sporting Portugal) est d’un autre temps et celle de Ligue des champions en 2010 face au Bayern Munich (0-1, 0-3) n'avait pas vraiment laissé de regrets chez les supporters lyonnais. Voici pourquoi cette année, les attentes et les espoirs sont vraiment différents avant la manche aller, ce mercredi (18h45) à Amsterdam.

>> A lire aussi: Mais pourquoi on a attendu aussi longtemps avant de revoir un club français en demi?

Parce que cette fois, une demie ne suffit pas au bonheur de l’OL. Après le colossal exploit en 8e de finale contre le Real Madrid (1-0, 1-1), l'OL était déjà aux anges il y a sept ans. En atteignant dans la foulée pour la première fois de son histoire le dernier carré après avoir écarté Bordeaux (3-1, 0-1), les partenaires de Maxime Gonalons (alors âgé de 21 ans) avaient franchi un véritable cap dans la cour des grands.

>> A lire aussi: Quand l'OL butait sur le Bayern Munich en demi-finale de Ligue des champions

« On a beaucoup couru après le ballon et ça, ça use physiquement et mentalement », avait confié l’actuel capitaine d’un OL totalement dépassé en demie à Gerland contre le Bayern Munich (0-1, 0-3). Tous les joueurs lyonnais avaient alors reconnu s’être inclinés « contre plus forts qu’eux ». On imagine mal un discours similaire après une double confrontation face à une équipe de jeunes prometteurs, mais très inexpérimentés.

Parce que cette fois, l’OL est l’équipe la plus expérimentée. Sur la route de l’OL ce mercredi, il y aura plus cette fois de Lahm, Schweinsteiger, Van Bommel, Robben et Klose. Non, les stars de cet Ajax Amsterdam se nomment Klaassen, Ziyech, Dolberg ou Traoré. Seuls trois joueurs du groupe retenu pour cette demie aller ont plus de 24 ans, contre 12 côté lyonnais.

« Cette équipe peut souffrir de son réel manque d’expérience à ce niveau, explique le journaliste néerlandais Jean-Paul Rison. Il n’y a qu’à voir le défenseur Matthijs De Ligt. C’est un talent fantastique mais il n’a que 17 ans. Pour ses débuts en équipe nationale en mars, il a fait une grosse erreur contre la Bulgarie (0-2). Alors imaginez-le au marquage d’un Lacazette au match retour… » Un constat partagé pour 20 Minutes par l’attaquant du LOSC Anwar El Ghazi, joueur de l’Ajax jusqu’en janvier.

>> A lire aussi: Quand El Ghazi présente l'Ajax Amsterdam

Parce que franchement, la Ligue Europa semble taillée pour l’OL. Depuis son superbe parcours en 2009-2010, Lyon a surtout enchaîné les gamelles en Ligue des champions, entre une élimination à Chypre en 2012 (en 8e contre l’Apoël Nicosie), un barrage mal négocié contre la Real Sociedad en 2013 ou un piteux bilan la saison passée dans une poule dont est sortie La Gantoise. Au vu des mastodontes du dernier carré en C1, que ce soit en 2010 (l’Inter Milan de Mourinho et d’Eto’o, le Barça de Guardiola et Messi en plus du Bayern) ou cette année, cet OL est bien plus à sa place en Ligue Europa.

L’Ajax Amsterdam, qui n’est plus champion des Pays-Bas depuis 2014, mais aussi Manchester United, 5e en Premier League à 16 points de Chelsea et privé de Zlatan Ibrahimovic jusqu’à la fin de saison, et enfin le Celta Vigo (modeste 11e en Liga), semblent tous à la portée de l’OL, en quête d’un destin à la Séville. « Sincèrement, je pense que les Lyonnais peuvent gagner cette Ligue Europa, avait d’ailleurs assuré Adil Rami en éliminant l’OL de la C1 en décembre. Ils peuvent vivre une magnifique histoire. En tout cas ils doivent y croire. » Cette fois, tout Lyon y croit vraiment…

>> A lire aussi: A peine reversé en Ligue Europa, Jean-Michel Aulas évoque «la finale à Stockholm»