Un trafic international de marchandises contrefaites démantelé à Lyon

D. D. - ©2008 20 minutes

— 

Plus de quarante mille parfums et vêtements de luxe contrefaits pour cinq millions d'euros de bénéfice par an. C'est l'estimation faite par la brigade des stupéfiants de Lyon et le Service national de douane judiciaire, qui a clos la semaine dernière une instruction longue de deux ans portant sur un vaste trafic en bande organisée.

A l'origine, un carton de vêtements contrefaits avait alerté la brigade des stups alors qu'elle perquisitionnait chez un habitant du 8e, soupçonné de trafic de drogue. Au cours de l'enquête, trois filières, belge, espagnole et asiatique, ont été identifiées avec, à leur tête, un homme d'une quarantaine d'années surnommé « le boiteux » et localisé à Barcelone. Douze personnes ont été mises en examen depuis 2005. « Et six d'entre elles ont été écrouées », a indiqué le commandant de police Yves Cou­bronne, lors d'une conférence de presse. Les suspects, qui encourent des peines de dix ans d'emprisonnement, faisaient transiter par Lyon les marchandises fabriquées en Asie, et les revendaient de 30 % à 50 % moins cher que le prix pratiqué par les marques.