Présidentielle: Georges Fenech (LR) déplore «l'obstination de François Fillon»

ELECTIONS Le maire de Lyon Gérard Collomb (En Marche!), le président d'Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez, le député du Rhône Georges Fenech (LR) et le maire de Grenoble Eric Piolle (EELV) ont réagi aux résultats...

Elisa Frisullo
— 
Emmanuel Macron et Gerard Collomb à Lyon, le 4 février 2017.Credit:ROBERT PRATTA/POOL/SIPA
Emmanuel Macron et Gerard Collomb à Lyon, le 4 février 2017.Credit:ROBERT PRATTA/POOL/SIPA — SIPA

Il n’est pas de ceux qui saisiront la main tendue par Emmanuel Macron. Ce dimanche soir, peu après les résultats provisoires de l’élection présidentielle, le président LR du Conseil régional Laurent Wauquiez n’a pas caché sa vive déception après la défaite de François Fillon.

« C’est une défaite d’autant plus rude que ce ne sont pas nos idées qui ont été battues. On paye cher le climat des affaires », a-t-il estimé sur son compte Twitter. « Je souhaite que les Républicains adoptent une ligne commune pour le 2nd tour : ne pas voter pour Marine Le Pen », a-t-il ajouté, se gardant bien d’appeler à voter Emmanuel Macron.



« On ne fait pas de petits arrangements avec nos valeurs »

Invité sur le plateau de France 2, Laurent Wauquiez a clairement rejeté l’éventualité d’un rapprochement avec le candidat du mouvement En marche. « On peut être battu, mais personnellement, je ne renonce pas à mes convictions (…) On ne traficote pas, on ne fait pas de petits arrangements avec nos valeurs. Il n’y aura pas pour ce qui nous concerne de coalition avec Emmanuel Macron », a affirmé le président d’Auvergne Rhône-Alpes.

Présent à ses côtés sur le plateau de France 2, le maire PS de Lyon Gérard Collomb, soutien de la première heure d’Emmanuel Macron, a appelé au rassemblement autour du candidat d’En Marche !. Le président de la métropole lyonnaise estime qu’une alliance avec Les Républicains est possible.



Fenech met en cause « l’obstination de Fillon »

« Travaillez avec nous pour répondre aux préoccupations des Français : le chômage de masse, une perte de croissance (…) Il y a certainement un certain nombre de lignes sur lesquelles on peut se mettre d’accord », a déclaré le sénateur à destination des soutiens de François Fillon.

Le député LR du Rhône Georges Fenech, qui avait plaidé en faveur d’un retrait de François Fillon dès le début du Penelope Gate avant de lui donner son soutien a vertement réagi et a mis en cause « l’obstination de François Fillon ». Dans un communiqué diffusé ce dimanche soir, il a exprimé « son immense amertume de n’avoir pu convaincre les dirigeants des Républicains de retirer, quand il était encore temps, leur confiance, à un candidat gravement empêché par une procédure judiciaire en cours ».

« A l’heure où notre pays connaît une grave situation de crise économique et sécuritaire, l’obstination de François Fillon et de tous ceux qui lui ont apporté un soutien aveugle ouvre une période d’incertitude pour le pays », a-t-il ajouté.



Piolle et Gaymard voteront Macron

Le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle a également réagi sur son compte Twitter, annonçant son intention de voter Macron au second tour. « Pour faire barrage à Le Pen j’utiliserai le bulletin Macron, même s’il est l’ultime candidat d’un monde qui s’écroule », a-t-il estimé. « Dès maintenant, rassemblons-nous pour construire 1 majorité citoyenne écolo et solidaire au parlement ».

Le président LR du Conseil départemental de Savoie Hervé Gaymard, qui avait soutenu tardivement Francçois Fillon, a également annoncé un vote en faveur d’Emmanuel Macron. « Je suis évidemment déçu par le score de François Fillon, dont je veux saluer le courage et la détermination. Je voterai bien évidemment pour Emmanuel Macron, dont le projet se rapproche le plus des valeurs que je défends depuis que suis dans la vie politique », a indiqué le député de Savoie.

« Mais il ne devra pas se contenter d’un vote contre le Front National, mais avoir le courage de construire un projet nouveau pour la France avec les femmes et les hommes de bonne volonté ».


Le président LR du Conseil départemental de Savoie Hervé Gaymard, qui avait soutenu tardivement Francçois Fillon, a également annoncé un vote en faveur d’Emmanuel Macron. « Je suis évidemment déçu par le score de François Fillon, dont je veux saluer le courage et la détermination. Je voterai bien évidemment pour Emmanuel Macron, dont le projet se rapproche le plus des valeurs que je défends depuis que suis dans la vie politique », a indiqué le député de Savoie.

« Mais il ne devra pas se contenter d’un vote contre le Front National, mais avoir le courage de construire un projet nouveau pour la France avec les femmes et les hommes de bonne volonté ».