Le MoDem largue les amarres

Frédéric Crouzet - ©2008 20 minutes

— 

Sa stratégie est un peu floue et il n'a pas encore tous ses candidats. Mais il a déjà un programme. Le Mouvement démocrate a présenté hier son projet municipal baptisé « Lyon de toutes nos forces », donnant les grandes lignes de la vision centriste. « Nous voulons que les élus rendent des comptes régulièrement aux habitants, qu'ils limitent leur nombre de mandats, et nous souhaitons organiser des référendums ou des consultations locales », a résumé Christophe Geourjon, tête de liste MoDem, qui veut également « un premier adjoint chargé du développement durable et du handicap ».

En présentant ce document de 30 pages (211 chez Collomb), le MoDem a tenté de démentir les rumeurs d'une absence de liste centriste au premier tour. « Oui, il y aura une liste MoDem le 9 mars », a assuré Christophe Geourjon. Reste que les centristes peinent à la constituer. Moins d'une centaine de personnes se sont engagées, alors que 221 noms doivent être déposés en préfecture avant le 21 février. Et des négociations, dirigées par le patron du MoDem du Rhône Michel Mercier, sont toujours en cours pour que les démocrates intègrent l'équipe de Dominique Perben (UMP) avant le premier tour. « Ces discussions ne m'intéressent pas, prétend Geourjon. On travaille pour que les démocrates soient présents dans le débat ». Anne-Sophie Condemine, candidate MoDem aux législatives, a cependant déclaré hier que la présence de l'élu milloniste Amaury Nardone au sein de la liste Perben était « rédhibitoire ». « Je ne souhaite pas faire de politique avec lui », a t-elle indiquée.